ELLE A ÉLEVÉ TROIS ENFANTS ALORS QU’ELLE GAGNAIT 9$ L’HEURE

Articles

ELLE A ÉLEVÉ TROIS ENFANTS ALORS QU’ELLE GAGNAIT 9$ L’HEURE

MARIE-ÈVE DUMONTLE JOURNAL DE MONTRÉAL


PHOTO MARIE-ÈVE DUMONT

«Durant les mois qui étaient plus durs à arrondir, mon patron me faisait un crédit sur du pain, du lait, du jus, du beurre, juste pour finir la semaine avec les lunchs des enfants. Surtout après la séparation, j’en ai eu besoin», se souvient Denise Marchand, qui a élevé trois enfants au salaire minimum.

Mme Marchand a appris à se débrouiller avec un budget limité pour nourrir sa fille et ses deux garçons, qui ont aujourd’hui 26, 23 et 19 ans.

« Une chance qu’il y avait les allocations familiales », soupire la femme de 47 ans, qui ignore comment elle s’en serait sortie sans ce filet social.

Le Journal a demandé à une famille aisée de vivre l’expérience de se nourrir comme si les deux parents étaient au salaire minimum durant le mois de février. Leur récit a été publié samedi et hier.

Mme Marchand, elle, vit tous les jours cette réalité. Elle travaille depuis 13 ans dans un dépanneur dans le quartier Centre-Sud à Montréal et vit dans une habitation à loyer modique située tout près.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018