LA TÉLÉ SAIT-ELLE QUE LA PAUVRETÉ EXISTE?

Articles

LA TÉLÉ SAIT-ELLE QUE LA PAUVRETÉ EXISTE?

NATHALIE PETROWSKILA PRESSE+

La télé québécoise n’aime pas la pauvreté. Ne montre pas la pauvreté. Fait comme si la pauvreté n’existait pas. La télé québécoise aime les beaux logements, les bureaux propres et lisses, les lofts design, les galeries chics et branchées. Et puis, une fois tous les 100 ans – j’exagère –, la télé québécoise ouvre sa porte, ses yeux, son cœur et sa plateforme web au monde de la pauvreté.

C’est ce que TV5 a fait il y a deux ans en acceptant de financer une série web tournée dans Hochelaga-Maisonneuve et mettant en scène une faune colorée et multipoquée sur fond de pauvreté, de toxicomanie, de violence, de maladie mentale et parfois aussi d’appétit de vivre. Ainsi naquit Écrivain public, une websérie glorieusement atypique, qui revient pour une deuxième saison sur la plateforme numérique de TV5 avant une diffusion télé.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021