SALAIRE MINIMUM: L’ÉCONOMIQUE PRÉVAUT

Articles

SALAIRE MINIMUM: L’ÉCONOMIQUE PRÉVAUT

GÉRARD BÉRUBÉLE DEVOIR

La marche accélérée vers les 15 $ l’heure du salaire minimum en Ontario ne provoque pas l’onde de choc appréhendée.

Couche-Tard, Cara, Restaurant Brands International… Les grands détaillants annoncent leurs résultats financiers un à un, ayant en commun le même constat: «les coûts sont absorbés par une augmentation des ventes et une hausse des marges».

Le président de Couche-Tard le soulignait mardi, en dévoilant ses plus récents résultats financiers. L’économique prévaut. Les détaillants agissent de manière rationnelle face à la hausse de plus de 20 % du taux horaire du salaire minimum en Ontario en janvier. Ils ont évité la compression des heures d’activité, ces coûts additionnels étant absorbés par la hausse des ventes et des marges en Ontario. La hausse du salaire minimum ontarien à 14$ l’heure cette année, à 15$ l’an prochain, est musclée, a ajouté Brian Hannasch, mais l’entreprise table sur des initiatives pour réduire ses coûts et demeurer concurrentielle.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021