«DÉTOURNEMENT» DES PENSIONS ALIMENTAIRES: les étudiants monoparentaux continuent d’écoper

Articles

«DÉTOURNEMENT» DES PENSIONS ALIMENTAIRES: les étudiants monoparentaux continuent d’écoper

ÉMILIE CLAVELHUFFINGTON POST

Des groupes accusent le gouvernement de «piger dans les poches des enfants».

DAN BROWNSWORD VIA GETTY IMAGES

À l’aube du dépôt d’un dernier budget préélectoral dont l’un des buts avoués est d’«améliorer la vie des familles», plusieurs groupes réclament la fin d’une vieille injustice dont sont victimes les chefs de famille monoparentale: le «détournement» des pensions alimentaires.

En vertu de la loi québécoise, les pensions alimentaires pour enfants ne sont plus considérées comme un revenu imposable depuis le 1er mai 1997. Pourtant, les montants destinés aux enfants continuent d’être pris en compte par quatre programmes gouvernementaux au Québec: l’aide financière aux études (AFE), l’aide sociale, l’aide au logement et l’aide juridique. La quasi-totalité de la pension alimentaire qu’ils perçoivent au nom de leurs enfants est ainsi soustraite des versements faits aux bénéficiaires monoparentaux.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019