AIDE SOCIALE: une coalition contre la pauvreté s’inquiète des pénalités

Articles

AIDE SOCIALE: une coalition contre la pauvreté s’inquiète des pénalités

PETER RAKOBOWCHUK (La Presse canadienne) – LE DEVOIR

Une coalition contre la pauvreté s’inquiète d’un programme du gouvernement québécois qui impose des pénalités financières à des bénéficiaires de l’aide sociale qui n’essaieraient pas de trouver du travail.

Depuis le 1er avril, les Québécois qui effectuent une première demande d’aide sociale pourraient perdre jusqu’à 224 $ de leur allocation mensuelle de 650 $ s’ils ne cherchent pas intensivement un emploi, s’ils ne suivent pas de formation ou s’ils ne participent pas à un programme de développement d’habiletés sociales.

Serge Petitclerc, porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, salue la volonté du gouvernement d’aider les bénéficiaires à trouver un emploi, mais selon lui, ces derniers ne devraient pas être forcés, ni être punis.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021