COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LE REVENU DE BASE

Articles

COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LE REVENU DE BASE

COMMUNIQUÉ

LE COLLECTIF POUR UN QUÉBEC SANS PAUVRETÉ INVITE LES PARLEMENTAIRE À APPUYER SUR L’ACCÉLÉRATEUR

De passage en Commission parlementaire, une délégation du Collectif pour un Québec sans pauvreté a soumis six recommandations au gouvernement pour bonifier le projet de loi 173 visant à instaurer un programme de revenu de base pour les personnes avec contraintes sévères à l’emploi.

Environ 84 000 personnes assistées sociales avec des contraintes sévères à l’emploi devraient en bénéficier et voir leur revenu disponible annuel augmenter progressivement pour atteindre en 2023 le seuil de faible revenu de la Mesure du panier de consommation (MPC), actuellement établie autour de 18 000$ par année. Aux yeux du Collectif, le programme de revenu de base constitue, globalement, un pas vers une meilleure politique de sécurité du revenu.

«Même s’il contient des éléments problématiques, le projet de revenu de base représentecertainement un pas dans la bonne direction pour l’amélioration des politiques de sécurité du revenu», d’affirmer le porte-parole du Collectif Serge Petitclerc.

«Parce qu’il exclut des personnes qui ont pourtant des contraintes sévères à l’emploi, alors qu’il s’agit de la catégorie de personnes visée par le programme de revenu de base, il est important d’identifier dès maintenant les lacunes du projet de loi 173», d’ajouter l’autre porte-parole du Collectif, Virginie Larivière.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018