Aide sociale: deux prestataires en cour pour défendre le droit de s’entraider

Articles

Aide sociale: deux prestataires en cour pour défendre le droit de s’entraider

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

23 juillet 2018

ISABELLE LAROSEICI.RADIO-CANADA

Photo: Isabelle Larose, Radio-Canada

Dominic Lanthier et Sonia Mainville, deux prestataires d’aide sociale vivant en Gaspésie, livrent une bataille juridique pour faire valoir le droit d’entraide entre assistés sociaux.

L’histoire débute en 2011, au moment où Dominic Lanthier et Sonia Mainville, des amis d’enfance, déménagent ensemble à Caplan.

Mme Mainville souffre alors d’une dépression majeure découlant de violence conjugale. Elle est en proie à des crises fréquentes et peine à subvenir à ses besoins.

Je n’étais pas capable de rester toute seule, donc j’ai accepté de vivre en colocation. Ça a été un bien-être que Dominic habite avec moi, se rappelle Mme Mainville.

C’était dans le but de s’entraider, soutient M. Lanthier, parce que tout coûte cher. C’est dur d’arriver sur l’aide sociale. Et Sonia était plus fragile. Ça fait 28 ans qu’on se connaît, on est des amis.

Les colocataires soutiennent que leur relation relève strictement de l’amitié.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021