La classe politique sommée de s’engager auprès des mères de famille monoparentale

Articles

La classe politique sommée de s’engager auprès des mères de famille monoparentale

Actualité |

16 septembre 2018

Alexandre Duval RADIO-CANADA

Immigrante et sans travail, Yenisley Mena-Groupierre craignait de finir dans la rue avec son bébé. Cinq ans plus tard, elle a remonté la pente grâce à projet d’habitation pour mères de famille monoparentale à Lévis. Mais pour qu’ils continuent à réaliser de petits miracles, ces organismes doivent être mieux financés, selon le Comité consultatif femmes.

Originaire de Cuba, Yenisley vient rejoindre son mari au Québec en 2012. Six mois plus tard, la relation prend fin. À part sa petite fille à peine âgée d’un an, Yenisley ne connaît pratiquement personne. Soudainement, La Havane lui semble terriblement loin.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021