MES PARENTS SÉPARÉS SONT ENCORE UNE FAMILLE

Articles

MES PARENTS SÉPARÉS SONT ENCORE UNE FAMILLE

Actualité |

09 octobre 2018

CHRISTINE MANZOJOURNAL MÉTRO

Red paper people standing together Getty Images/iStockphoto

Une séparation ou un divorce, peu importe les circonstances, ce n’est jamais bien plaisant, encore moins quand il y a des enfants. À moins d’une décision mutuelle faite dans le calme et le respect – ce qui est plutôt rare, avouons-le – il y a toujours au moins un des deux parents qui en ressort affecté, blessé ou amer. Il y a le tumulte de l’annonce de la séparation, puis du déménagement, puis des nouvelles blondes ou des nouveaux chums qui apparaissent dans le décor. Gérer tout ça en tentant de ne pas transférer son tourment, sa haine ou sa tristesse sur les enfants, ça doit être tout un défi. C’est que le parent doit complètement mettre de côté ce qu’il ressent envers son ex pour continuer de communiquer avec lui ou elle et agir avec comme objectif principal le bonheur et l’épanouissement de ses enfants. C’est accepter de se mettre soi-même deuxième dans un des moments les plus rough de sa propre vie. Mes parents ont relevé le défi.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021