S’OCCUPER DES TOUT-PETITS EST L’AFFAIRE DE TOUS, JUGENT LES QUÉBÉCOIS

Articles

S’OCCUPER DES TOUT-PETITS EST L’AFFAIRE DE TOUS, JUGENT LES QUÉBÉCOIS

Actualité |

21 novembre 2018

JESSICA NADEAU – LE DEVOIR

Photo: Olivier Zuida Le Devoir

 

Les Québécois sont de plus en plus nombreux à considérer la petite enfance comme une priorité, révèle un nouveau sondage Léger, réalisé pour le compte de l’Observatoire des tout-petits. Ils jugent qu’il faut en faire davantage pour assurer le développement des tout-petits, considérant qu’il s’agit d’une responsabilité collective, qui touche non seulement les parents et le gouvernement, mais également les instances municipales et les employeurs.

Près de neuf Québécois sur dix (91%) jugent qu’il est important que le gouvernement agisse pour prévenir les vulnérabilités chez les enfants à la maternelle. La directrice de l’Observatoire des tout-petits, Fannie Dagenais, rappelle d’ailleurs qu’un enfant sur quatre à la maternelle est vulnérable dans au moins un domaine de son développement, soit la santé physique et le bien-être, les compétences sociales, la maturité affective, le développement cognitif et langagier ainsi que les habiletés de communications et les connaissances générales.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018