MISE À JOUR ÉCONOMIQUE: LE GOUVERNEMENT CONTINUE D’IGNORER LES PERSONNES EN SITUATION DE PAUVRETÉ

Articles

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE: LE GOUVERNEMENT CONTINUE D’IGNORER LES PERSONNES EN SITUATION DE PAUVRETÉ

COMMUNIQUÉ
Le gouvernement du Québec maintient le cap. Sa mise à jour économique vient confirmer que la lutte contre la pauvreté n’est qu’une lointaine préoccupation pour lui. Les mesures visant les familles et les aînéEs ne réussissent pas à masquer le manque de volonté chronique du gouvernement pour éliminer la pauvreté au Québec.

«Nous pouvons nous réjouir pour les familles qui pourront toucher 500$ de plus pour les deuxième et troisième enfants, admet d’emblée le porte-parole du Collectif, Serge Petitclerc. Même chose pour les aînéEs qui disposeront de 55 cents de plus par jour – ou 200$ par année. Pour des personnes qui vivent dans la pauvreté, tout montant supplémentaire peut faire une différence. Ce que nous déplorons aujourd’hui, c’est que le gouvernement continue d’ignorer des dossiers qui auraient un impact significatif sur le sort de ces personnes. Surtout que plusieurs de ces dossiers mériteraient une attention urgente.»

«Par exemple, dans la mise à jour économique, pas un mot sur le détournement des pensions alimentaires pour enfants, poursuit Serge Petitclerc. Il s’agissait pourtant du seul engagement électoral ferme de la Coalition avenir Québec en matière de lutte contre la pauvreté. Pas plus tard que vendredi dernier, le gouvernement a même voté en faveur d’une motion exigeant « que les pensions alimentaires pour enfants cessent d’être traitées comme un revenu pour le parent créancier, dans le calcul des prestations d’aide sociale, ainsi que l’admissibilité à l’aide juridique, à l’aide financière aux études et au soutien au logement ». Pourquoi ne pas avoir agi dès maintenant?»

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019