DES FONDATIONS PHILANTHROPIQUES, MAIS PAS TOUJOURS ÉTIQUES

Articles

DES FONDATIONS PHILANTHROPIQUES, MAIS PAS TOUJOURS ÉTIQUES

PAULINE GRAVELLE DEVOIR

Photo: Alastair Grant Associated Press

Plusieurs des grandes fondations philanthropiques privées du monde qui subventionnent la recherche scientifique font fructifier leurs avoirs dans des paradis fiscaux, révèle une enquête menée par la revue Science (en anglais).

Aussi contradictoire que cela puisse paraître, ces fondations investissent parfois même dans des compagnies qui contribuent aux problèmes qu’elles désirent résoudre en octroyant des subventions de recherche.

Le journaliste Charles Piller, du département des nouvelles de la revue Science, a fait cette découverte en consultant les déclarations de revenus et les états financiers rendus publics par les fondations, ainsi que 13,4 millions de documents confidentiels ayant fait l’objet de fuites (dans les Paradise Papers) et qui ont été partagés par le Consortium international des journalistes d’investigation (CIJI).

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2020