Les visites supervisées assurent-elles la sécurité des victimes de violence conjugale?

Articles

Les visites supervisées assurent-elles la sécurité des victimes de violence conjugale?

Actualité ,Violence |

14 décembre 2018

SIMON LAPIERRE (UNIVERSITÉ D’OTTAWA) – HUFFINGTON POST

TOMAZL VIA GETTY IMAGES

Il est inquiétant de constater que des intervenants responsables des visites supervisées «mettent de côté» les comportements violents dont ils sont témoins, au nom de la «neutralité» entre les parents.

Les changements dans les rôles parentaux et les discours sur la coparentalité, de même que sur l’importance des deux parents dans le développement des enfants font que, dans un contexte post-séparation, la majorité des enfants continuent d’avoir des contacts fréquents avec leurs deux parents.

Cela est aussi vrai pour les enfants qui vivent dans un contexte de violence conjugale. Dans ce contexte, le recours aux programmes de visites supervisées est parfois jugé nécessaire par les intervenants sociaux ou par les tribunaux, pour assurer la sécurité et le bien-être des enfants lors des contacts avec leur père.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019