PROGRAMMES PARTICULIERS À L’ÉCOLE PUBLIQUE: TIRS GROUPÉS DE L’OPPOSITION POUR RÉCLAMER LA GRATUITÉ

Articles

PROGRAMMES PARTICULIERS À L’ÉCOLE PUBLIQUE: TIRS GROUPÉS DE L’OPPOSITION POUR RÉCLAMER LA GRATUITÉ

TOMMY CHOUINARDLA PRESSE

QUÉBEC — Le gouvernement Legault se retrouve maintenant seul à l’Assemblée nationale à vouloir continuer d’imposer des frais aux parents pour que leur enfant puisse suivre un programme particulier à l’école publique. Les trois partis de l’opposition réclament la gratuité de ces programmes de type sports-études, arts-études, sciences et éducation internationale.

Environ un élève sur cinq est inscrit à un tel programme au secondaire, une offre qui s’est accrue au fil des ans afin de concurrencer l’école privée, entre autres.

Pour le Parti libéral du Québec (PLQ), la prise de position est nouvelle. Il n’avait pas profité de ses années au pouvoir pour décréter la gratuité des programmes particuliers.

L’an dernier, le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx «avait commencé à faire un peu de ménage dans les frais scolaires, il y a eu les élections après, on n’a pas été élus, et maintenant, on continue le bon ménage», affirme la députée Marwah Rizqy, élue pour la première fois le 1er octobre, pour expliquer le cheminement de son parti.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019