QUARTIERS MOINS PAUVRES, REPAS PLUS CHERS POUR LES ÉLÈVES

Articles

QUARTIERS MOINS PAUVRES, REPAS PLUS CHERS POUR LES ÉLÈVES

MARCO FORTIERLE DEVOIR


Photo: Annik MH de Carufel/ Le Devoir

L’embourgeoisement de quartiers populaires comme Hochelaga, Saint-Henri et Pointe-Saint-Charles privera des centaines d’élèves du primaire de dîners à 1 $ offerts aux enfants des secteurs défavorisés.

La nouvelle carte de la défavorisation dans l’île de Montréal, établie d’après le recensement de 2016, confirme que certains quartiers se sont enrichis avec l’arrivée de familles mieux nanties. Résultat : les élèves de quatorze écoles primaires n’auront plus droit à des repas à petit prix réservés aux enfants de milieux démunis.

Trois de ces écoles sont situées dans le Sud-Ouest (Pointe-Saint-Charles et Saint-Henri), quatre dans Hochelaga-Maisonneuve, et deux dans Saint-Michel. Les autres se trouvent dans Ahuntsic, Villeray, Rosemont, Verdun et LaSalle.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019