CRAINTE D’UNE NOUVELLE CRISE DU LOGEMENT: «DES LOCATAIRES EN PLEURS NOUS APPELLENT»

Articles

CRAINTE D’UNE NOUVELLE CRISE DU LOGEMENT: «DES LOCATAIRES EN PLEURS NOUS APPELLENT»

JANIE GOSSELINLA PRESSE

À moins de trois mois du 1er juillet, des locataires s’inquiètent: trouveront-ils un appartement disponible ? Plusieurs organismes sonnent l’alarme et redoutent une crise du logement semblable à celle qui a frappé Montréal au début des années 2000. La Ville de Montréal dit suivre la situation «de près».

«J’ai senti le gouffre. Ç’a été vraiment très difficile.» Raphaëlle Thermier a appris en décembre dernier que le grand quatre et demie de La Petite-Patrie qu’elle habite avec son conjoint et ses deux enfants de 8 ans et bientôt 4 ans faisait l’objet d’une reprise. Elle dit avoir frôlé la dépression pendant les mois qu’ont duré les recherches.

«J’ai vu un petit quatre et demie à 1800$ à côté de chez moi. Ça n’a pas de bon sens», dit la mère de 42 ans. Elle a passé 15 ans dans son appartement, où elle payait 887$ par mois. La férocité du marché l’a prise par surprise.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019