MANGE TA MAIN

Articles

MANGE TA MAIN

Virginie Larivière (Collectif pour un Québec sans pauvreté)Françoise Stéréo

Illustration: Catherine Lefrançois

Se nourrir. Voilà bien une activité banale. Objet du tiers des « livres pratiques » vendus au Québec [1], la nourriture prend la pose ici [2] et là [3]. Les tendances culinaires se déclinent en autant de variantes qu’il y a désormais de types de « lait » (de vache, de soya, d’amande, d’avoine, de chanvre, etc.) pour concocter son café latte. La boustifaille a la cote et se nourrir n’a jamais été aussi « glamourisé ».

Cet engouement pour la bouffe et sa lumineuse mise en image éclipsent cependant le fait que des milliers de personnes peinent à se nourrir convenablement, faute de moyens. Le rapport annuel [4] du réseau des Banques alimentaires du Québec montre qu’en 2018 les demandes ont augmenté de 25 % par rapport à l’année précédente. Chaque mois, le réseau répond à plus de 1,9 million de demandes d’aide alimentaire. Une situation aussi alarmante qu’inacceptable.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021