La hausse du salaire minimum donne des résultats

Articles

La hausse du salaire minimum donne des résultats

Éric DesrosiersLe Devoir

La hausse du salaire minimum, associée à l’amélioration des prestations sociales, permet à de plus en plus de travailleurs à temps plein québécois de passer au moins le cap du seuil de faible revenu, estime une étude.

La hausse mercredi au Québec du salaire minimum de 50 ¢ pour le faire passer de 12 $ l’heure à 12,50 $ permettra aux couples sans enfants dont un seul membre travaille 35 heures par semaine au salaire minimum de s’offrir enfin ce que Statistique Canada estime être le panier de biens et de services de base. En 2015, ils étaient à un peu plus de 91 % de ce seuil de faible revenu appelé « mesure du panier de consommation » (MPC) et qui tient compte du prix des dépenses en logement, nourriture, vêtements, transport et autres besoins essentiels, rapporte une brève étude de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke dévoilée mardi. Avec la nouvelle augmentation du salaire minimum, ces ménages combleront enfin l’écart et pourront compter sur un revenu disponible qui équivaut à 101 % de la MPC.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021