TÊTE-À-TÊTE AVEC LA CHARGE MENTALE

Articles

TÊTE-À-TÊTE AVEC LA CHARGE MENTALE

Actualité |

19 octobre 2019

LE DEVOIRSYLVIE ST-JACQUES

Illustration: L’abricot

La fameuse « charge mentale », qui se définit vaguement comme la somme des tâches non rémunérées qui alourdissent le quotidien et la matière grise des femmes, fait l’objet d’un nombre exponentiel d’ouvrages populaires et universitaires ces dernières années. Dans la foulée de Fallait demander de la bédéiste Emma et d’autres variations sur le même thème, Si nous sommes égaux, je suis la fée des dents est le fruit du travail de recherche pratique et de réflexions de la travailleuse sociale Amélie Châteauneuf, qui a voulu concevoir un outil pour les couples avec ou sans enfant.

Que ce soit exprimé de manière humoristique, sarcastique ou carrément caustique, tout ce qui se dit et se publie sur la charge mentale comme cause de friction chez les couples révèle-t-il quelque chose de plus profond qu’une grosse fatigue passagère ? Amélie Châteauneuf le croit. « Au Québec, on a l’impression d’avoir atteint une situation plus égalitaire avec les années. S’il est vrai que le partage des tâches domestiques est mieux distribué ici, beaucoup d’inégalités demeurent », estime la travailleuse sociale, qui rappelle que les femmes québécoises sont plus à risque de se retrouver en position de précarité économique au moment d’arriver à l’âge de la retraite. Ceci expliquant cela…

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2019