CES «BONS GARS» QUI TUENT LEUR CONJOINTE…

Articles

CES «BONS GARS» QUI TUENT LEUR CONJOINTE…

Actualité ,Violence conjugale |

27 janvier 2020

Simon Lapierre et Isabelle Côté – HUFFPOST

Ce texte est cosigné par Isabelle Côté, candidate au doctorat en service social de l’Université de Montréal, et Simon Lapierre, professeur à l’École de service social de l’Université d’Ottawa.

Nous apprenions récemment qu’une autre femme, cette fois-ci en Outaouais, a été tuée par son conjoint. Encore une fois, ces événements se sont produits au moment où la femme avait décidé de quitter son conjoint. Ce scénario est si fréquent que, bien que de telles situations soient à la fois tristes et choquantes, elles ne sont plus très surprenantes.

Pourtant, lorsque les journalistes interrogent des gens dans l’entourage des agresseurs, souvent des connaissances ou des voisins, ces derniers se disent généralement surpris par ces gestes de violence extrême. Ils mentionnent très souvent que ces hommes sont de « bon gars », de « bons voisins » et de « bons pères de famille », mais aussi qu’ils habitent dans des « quartiers tranquilles » où de telles situations ne devraient pas se produire – « on ne pensait jamais que quelque chose comme ça arriverait ici ».

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2020