PENSER L’APRÈS PANDÉMIE POUR LES FAMILLES MONOPARENTALES ET RECOMPOSÉES

Articles

PENSER L’APRÈS PANDÉMIE POUR LES FAMILLES MONOPARENTALES ET RECOMPOSÉES

Marie-Suzie Weche, présidente de la FAFMRQLe Soleil

123RF

POINT DE VUE / Bien avant que le monde ne bascule dans la pandémie et l’urgence sanitaire, les organismes qui accueillent des familles monoparentales et recomposées connaissaient déjà une grande précarité. Or, depuis que le Québec s’est mis sur «pause», la situation, on s’en doute, ne s’est pas améliorée, ni pour les familles qui vivent des transitions familiales ni pour les organismes qui les accompagnent.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2020