L’INTÉRÊT DE L’ENFANT, C’EST D’ABORD DE GRANDIR SANS PAUVRETÉ, SANS PRÉJUGÉS ET SANS VIOLENCE!

Articles

L’INTÉRÊT DE L’ENFANT, C’EST D’ABORD DE GRANDIR SANS PAUVRETÉ, SANS PRÉJUGÉS ET SANS VIOLENCE!

Sylvie Lévesque, directrice générale de la FAFMRQ, Le Soleil

Dans le mémoire qu’elle a déposé cette semaine, la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec salue le fait que l’intérêt de l’enfant soit au centre de la réforme de la Loi sur la protection de la jeunesse. Toutefois, on aura beau prétendre faire passer l’intérêt de l’enfant avant toute chose, tolérer que des dizaines de milliers d’entre eux vivent dans la grande pauvreté ou habitent un logement insalubre, trop petit et trop cher constitue un manquement grave à la mission de l’État québécois. Encore aujourd’hui, deux familles monoparentales sur dix ne couvrent pas leurs besoins les plus élémentaires au Québec, et ces familles sont surreprésentées dans les dossiers traités par la protection de la jeunesse.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2022