La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

LA FAFMRQ RECRUTE: OFFRE D’EMPLOI

Actualité |

19 juillet 2018

AGENT(E) DE LIAISON ET DE MOBILISATION
(Poste en remplacement d’un congé du 15 octobre 2018 au 21 juin 2019)

La Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées dont le mandat est la défense des droits des familles monoparentales et recomposées est à la recherche d’un(e) agent(e) de liaison et de mobilisation.

Description générale du poste :

Sous l’autorité de la direction générale, l’agent(e) de liaison et de mobilisation :
1) assure le soutien, les liens et le support aux membres de la FAFMRQ;
2) voit aussi à mobiliser les membres et les partenaires sur les dossiers de la FAFMRQ.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS:
Soutien aux membres / vie associative
•Assurer les liens avec les membres de la FAFMRQ information et soutien;
•Identifier les besoins des membres notamment en termes de formation;
•Favoriser le réseautage et les échanges de collaboration entre les membres de la FAFMRQ;
•Planifier, organiser et participer à la Rencontre nationale et l’AGA (1 fois par année) et en assurer le suivi ;
•Recevoir et analyser les demandes d’adhésion;
•Favoriser l’intégration et l’implication des nouveaux membres à la FAFMRQ;
•Assurer la gestion des dossiers des membres, les documents relatifs à l’adhésion et le suivi du renouvellement des cotisations;
•Coordonner des comités de concertation et de travail relatifs à la vie associative mis en place par la FAFMRQ;
•Participer à la rédaction du rapport d’activités, à la planification et à l’évaluation du plan d’action.

Mobilisation et représentations:
•Soutenir la mobilisation des membres sur les dossiers et actions de la FAFMRQ;
•Produire l’infolettre électronique L’entre-Nous une fois par mois et la diffuser auprès des membres;
•Représenter la FAFMRQ (participation à diverses tables de concertation, comités, coalitions);
•Collaborer à la rédaction de documents de réflexion et des positions officielles de la FAFMRQ;
•Collaborer, au besoin, à la mise à jour du site Internet (liste des membres) et à la page Facebook et Twitter de la FAFMRQ;
•Participer aux réunions d’équipe.

Exigences du poste
Détenir une formation dans le domaine relié à la fonction ou expérience pertinente;
Détenir une très bonne connaissance du milieu communautaire autonome;
Capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction ;
Excellent français écrit et parlé;
Expérience et aptitudes pour la vulgarisation de contenus, la communication et l’animation ;
Bonne connaissance des outils informatiques et de l’environnement informatique Macintosh;
Expérience dans l’animation des médias sociaux;
Atout : Détenir un permis de conduire valide;
Ce poste exige des déplacements occasionnels et de courtes durées dans les différentes régions du Québec.

Qualités recherchées

Initiative, autonomie et aptitude au travail d’équipe ;
Entregent, diplomatie et sens politique
Polyvalence et bonne capacité d’adaptation

Lieu de travail : Montréal au siège social de la FAFMRQ 584, rue Guizot est

Conditions de travail :
• Horaire de travail habituel du lundi au jeudi de 9h 17h variable selon les besoins
• 28s hres/semaine 4jrs/semaine (contrat se terminant le 21 juin 2019)
• Poste en remplacement d’un congé du 15 octobre 2018 au 21 juin 2019

Salaire : 28$/heure plus avantages sociaux

Date d’entrée en fonction: 15 octobre 2018

Pour postuler:
Faire parvenir un CV et une lettre exprimant votre intérêt au plus tard le 17 septembre 2018 à fafmrq.info@videotron.ca Seules les personnes retenues pour une entrevue recevront une réponse.

Pour voir l’offre d’emploi:

Rapport annuel 2017-2018

Actualité, Outils |

03 juillet 2018

Assemblée générale annuelle 2018: Mission accomplie!

DES DROITS À DÉFENDRE, DES MOYENS POUR LES DÉFENDRE!


C’est sous ce thème que les membres de la Fédération se sont réuni(e)s, les 8 et 9 juin derniers à Drummondville, pour participer à la 44e Assemblée générale annuelle et à la Rencontre nationale.

Pour télécharger le rapport d’activités

Maintenant que le projet de loi 56 est mort au feuilleton : assez des tentatives d’assujettir tous les OSBL !

Actualité |

15 juin 2018


Communiqué

Vendredi le 15 juin 2018. La fin de la session de l’Assemblée nationale et le déclenchement prochain des élections générales confirment la mort au feuilleton du projet de loi no 56 (PL56). Cette 3e tentative d’assimiler tous les OSBL à des lobbyistes avait suscité une large opposition dès son dépôt en juin 2015.

Pour lire le communiqué

METTRE LA JUSTICE SOCIALE AU COEUR DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE!

Actualité |

06 juin 2018

BULLETIN DE LIAISON DE JUIN 2018 – VOLUME 43, NO. 1

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

UNE CAMPAGNE ÉLECTORALE SOUS LE SIGNE DE LA JUSTICE SOCIALE?
par Michelle Pelletier

LOI DES NORMES DU TRAVAIL: DES MESURES INSUFFISANTES POUR LES FAMILLES ET LES PROCHES AIDANTES
par Johanne Jutras

DE VILLES EN VILLAGES POUR LE DROIT AU LOGEMENT: LE FRAPRU ORGANISE UNE GRANDE MARCHE D’OTTAWA À QUÉBEC
par Émilie E. Joly

LA POLITIQUE FAMILIALE «LES ENFANTS AU COEUR DE NOS CHOIX» A 20 ANS!
par Nathalie St-Amour

DÉTOURNEMENT DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS: L’INJUSTICE A DÉJÀ BEAUCOUP TROP DURÉ!
par Lorraine Desjardins

PENSION ALIMENTAIRE ET POLITIQUES SOCIALES: QUELS IMPACTS SUR LES DROITS DES FEMMES?
par Émilie Biland

BONNE LECTURE!

NOTE:
Seuls certains articles du plus récent numéro sont accessibles aux non-abonnéEs.
Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT.
Il n’en coûte que 20$ pour une année!

MATIÈRE PREMIÈRE

JEAN- FRANÇOIS NADEAULE DEVOIR

«Voici l’horreur des horreurs», écrit l’imprécateur Léon Bloy en 1909 dans Le sang du pauvre: «le travail des enfants, la misère des tout-petits exploités par l’industrie productrice de la richesse!» Cette exploitation sans nom se produit dans tous les pays, notait ce bien curieux religieux. Il ajoutait: «Jésus avait dit: “Laissez-les venir à moi”. Les riches disent : “Envoyez-les à l’usine, à l’atelier, dans les endroits les plus sombres et plus mortels de nos enfers. Les efforts de leurs faibles bras ajouteront quelque chose à notre opulence”.»

En Angleterre, en 1860, un magistrat note dans un rapport les conditions de travail des enfants employés par les fabriques de Nottingham. Ces enfant-ouvriers, écrit-il, sont «tirés de leur grabat à deux, trois ou quatre heures du matin et contraints à travailler pour un salaire de misère jusqu’à 10 heures, 11 heures ou minuit, membres usés, corps flétris, visages blêmes, tout leur être sombrant littéralement dans la torpeur comme pétrifié, horribles à voir.»

Pour lire la suite…

DES LOIS DÉSUÈTES SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

LOUIS-DENIS EBACHER LE DROIT

Le droit familial québécois est dépassé, estiment des notaires et des avocats, qui militent pour une réforme en profondeur d’un système digne des années 1980.

Les dossiers de séparation comptent pour la moitié des dossiers de la Cour supérieure, en Outaouais, comme presque partout au Québec.

Chaque année, en Outaouais, 1500 nouveaux dossiers matrimoniaux sont déposés à la Cour supérieure. Une poignée de juges tentent de démêler les cartes de couples en conflit.

Le droit familial, qui n’a pas été réformé depuis 1980 au Québec, est à des années-lumière des réalités familiales de 2018.

Pour lire la suite…

Le projet de loi sur les normes du travail ne va pas assez loin pour les familles et les proches aidantes!

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 28 mai 2018 – La Coalition pour la conciliation famille-travail-études participait aujourd’hui à la Commission de l’économie et du travail pour commenter le projet de loi no 176 modifiant la Loi sur les normes du travail. Elle a souligné les avancées proposées par le gouvernement tout en réitérant sa demande d’une loi-cadre en matière de conciliation famille-travail-études. Cela permettrait aux familles de concilier leurs obligations sans s’appauvrir. La Coalition souhaite, qu’après les consultations, un projet de loi bonifié soit adopté avant la fin de la session parlementaire.

Parmi les onze recommandations présentées, la Coalition a d’abord insisté pour réclamer dix jours de congé payés par année pour les travailleuses et travailleurs afin qu’ils puissent assumer leurs obligations parentales ou familiales. Et non deux jours tel que proposé dans le projet de loi. Actuellement ces congés ne sont pas rémunérés. «Cela estbparticulièrement problématique pour les personnes travaillant au salaire minimum. En pratique, s’absenter du travail devient trop onéreux puisqu’elles ne peuvent se priver d’une ou plusieurs journées de salaire. L’impact sur les salariées et salariés ainsi que sur leurs enfants est important dans un contexte où ils sont déjà défavorisés au plan socioéconomique.» a plaidé madame Annik Patriarca, co-porte-parole de la Coalition.

Pour télécharger le communiqué

Pour télécharger le mémoire

LES LOIS QUI S’APPLIQUENT AU TRAVAIL

ÉDUCALOI.CA


Shutterstock / LightField Studios

Au travail, des droits et des obligations sont prévus par la loi, pour l’employeur comme pour l’employé. Mais d’une situation à l’autre, différentes lois peuvent s’appliquer.

Les normes du travail

Loi sur les normes du travail

Cette loi prévoit les conditions minimales que l’employeur doit respecter à l’égard de ses employés. Elle porte sur différents aspects, comme:
– les congés
– le salaire minimum
– le temps de travail
– la fin d’emploi
– le harcèlement psychologique
– le travail des enfants
Un employeur peut décider d’offrir des conditions encore plus avantageuses que le minimum prévu par la loi.

Pour consulter le dossier complet…

Une refonte du cadre juridique réclamée

MÉLYSSA GAGNONLE QUOTIDIEN


Photo: Le Quotidien. Jeannot Lévesque

En 2015, le docteur en droit et professeur à l’Université de Montréal Alain Roy a déposé un rapport de 650 pages au ministère de la Justice du Québec. Le document contenait 82 recommandations, lesquelles devaient mener à une réforme majeure du droit de la famille. Trois ans plus tard, alors que le cadre juridique québécois n’a jamais été autant en décalage avec la réalité, le document demeure sur les tablettes.

Devant l’inaction du gouvernement, qui avait donné le mandat à Alain Roy et à un comité consultatif de proposer des pistes de solution en vue d’une refonte globale, la Chambre des notaires du Québec a décidé de s’approprier le dossier. Comme regroupement de juristes de proximité interpellés par la transformation de la famille québécoise, elle a mis en place une commission citoyenne. Coprésidée par Alain Roy et Jean-Paul Dutrisac, celle-ci sillonne les régions pour entendre les citoyens et les organismes.

Pour lire la suite…

Droit de la famille : les experts saluent la réforme, mais émettent des réserves

DELPHINE JUNGDROIT-INC

Cinq ans après l’affaire Éric et Lola, Ottawa a décidé de réformer le droit familial. Mais Québec aura aussi sa part à faire.

Le gouvernement fédéral a déposé mardi un projet de loi visant à modifier les lois fédérales sur le divorce, les ententes familiales et les pensions alimentaires.

La dernière réforme du genre ayant eu lieu il y a 20 ans, beaucoup d’experts estiment qu’il était grand temps de le mettre au goût du jour en tenant compte des évolutions sociétales qui ont modifié la définition de la famille.

Selon Ottawa, cette importante mise à jour des lois sur la famille vise avant tout à mettre de l’avant l’intérêt des enfants dont les parents divorcent, en donnant des balises plus claires aux juges pour les aider à prendre leurs décisions.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018