La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

Récupération des pensions alimentaires pour enfants à l’aide sociale : Le Québec à la traîne, derrière l’Ontario et la Colombie-Britannique.

capture-decran-2016-11-30-a-15-21-00

Objet: Lettre ouverte au ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Monsieur le Ministre,

Dans les prochaines semaines, vous déposerez le troisième plan d’action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Vous vous êtes engagé, dans les médias, à ce que ce document mette de l’avant des objectifs clairs de réduction de la pauvreté et des moyens pour les atteindre, avec les investissements nécessaires. À cette occasion, nous aimerions vous rappeler que les pensions alimentaires pour enfants sont encore considérées comme un revenu à l’aide sociale, ce qui a pour effet de priver des dizaine de milliers d’enfants de montants qui sont versés en leur nom, simplement parce que le parent avec lequel ils vivent est bénéficiaire d’une aide de dernier recours. En bout de ligne, ce sont des dizaines de millions de dollars qui aboutissent dans les coffres de l’État plutôt que de répondre aux besoins des enfants. Pourtant, depuis 1997, ces montants ne sont plus considérés comme un revenu imposable, tant au fédéral qu’au provincial. Il s’agit-là d’une injustice pure et simple et il est plus que temps d’y mettre un point final !

C’est d’ailleurs ce qu’ont fait l’Ontario1 (en 2017) et la Colombie-Britannique2 (en 2015) puisque ces deux gouvernements ont mis fin définitivement à la récupération des pensions alimentaires pour enfants des familles assistées sociales. Alors que le Québec est souvent cité en modèle en matière de politiques familiales, n’est-il pas embarrassant qu’il soit à la traîne derrière deux autres provinces canadiennes en continuant de priver ses enfants les plus pauvres de montants qui devraient pourtant leur revenir de plein droit ?

Pour télécharger la lettre…

LA TOURNÉE DU COLLECTIF DE PASSAGE À MONTRÉAL

La tournée du Collectif de passage à Montréal
Lutter contre la pauvreté : un bon plan!

Tournée-Web_1220x800_acf_cropped

Québec, le 22 mars 2017. — La tournée S’organiser contre la pauvreté : un bon
plan! s’arrête à Montréal le jeudi 23 mars. Cette tournée du Collectif pour un

Québec sans pauvreté vise à sensibiliser et à mobiliser la population autour des
pistes d’action qu’il propose au gouvernement depuis des années pour lutter
contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Les thèmes abordés pendant la journée à Montréal sont la campagne pour un
salaire minimum à 15 $ l’heure, le revenu minimum garanti et la lutte aux
préjugés, autant de mesures concrètes qui pourraient permettre aux personnes
en situation de pauvreté d’améliorer leurs conditions de vie. Une séance de
tractage viendra clore la journée à 16 h 30 au métro Jarry. L’activité est ouverte
au public et est organisée en collaboration avec le Centre justice et foi.

Pour télécharger le communiqué…

23 mars 2017 – S’ORGANISER CONTRE LA PAUVRETÉ: UN BON PLAN!

23 mars

En novembre 2015, le gouvernement du Québec amorçait une consultation publique en vue de l’élaboration du prochain plan d’action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, qui devrait être dévoilé d’ici au 31 mars 2017. Comme plusieurs consultations publiques menées dans les dernières années, cette dernière fut très brève et n’aura laissé aux acteurs concernés que très peu de temps pour se prononcer.

En réaction au refus du gouvernement de tenir une commission parlementaire itinérante avec consultation générale sur le sujet, le Collectif pour un Québec sans pauvreté est parti en tournée à travers le Québec afin d’aborder différents enjeux liés à la pauvreté et à l’exclusion sociale et d’envisager des pistes de solutions.

La tournée 2016-2017 du Collectif pour un Québec sans pauvreté S’ORGANISER CONTRE LA PAUVRETÉ: UN BON PLAN! sera bientôt de passage à Montréal!

Ce sera l’occasion pour les organismes montréalais de s’informer et d’échanger sur:
– le SALAIRE MINIMUM À 15$/H
– le REVENU MINIMUM GARANTI
– les PRÉJUGÉS ENVERS LES PERSONNES EN SITUATION DE LA PAUVRETÉ

QUAND? le 23 mars 2017, de 9h à 16h
OÙ? Au Centre justice et foi: 25, rue Jarry Ouest (près du métro Jarry)

L’activité est gratuite, le dîner est inclus, mais l’inscription est obligatoire!

S’inscrire avant le 17 mars, à fafmrq.lorraine@videotron.ca

DE LA MATERNITÉ À LA RETRAITE: Quand les inégalités durent toute la vie! Bulletin, Vol. 41, No. 3

BULLETIN DE LIAISON DE FÉVRIER 2017 – VOLUME 41, No. 3

UNE Bulletin 213

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

Les sacs à dos invisibles
par Andrée Normandeau

Réussite éducative et égalité des chances
par Lorraine Desjardins

Inégalités sociales et congés parentaux
par Sophie Mathieu, Lindsey McKay et Andrea Doucet

Trois nouvelles générations de femmes pauvres à la retraite
par Ruth Rose

Mobilité géographique et modes de conjugalité
par Carmen Lavallée

Amour et argent peuvent faire bon ménage
par Sylvie Lévesque

BONNE LECTURE!

NOTE:
Seuls certains articles sont accessibles aux non-abonnés.
Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT.
Il n’en coûte que 18$ pour trois numéros par année!

APPUI À LA CAMPAGNE 5-10-15

Vous trouvez insuffisante la hausse de 50 cents du salaire minimum annoncée en janvier dernier? Vous appuyez les revendications de la campagne 5-10-15 et voulez le faire savoir publiquement?

Pour enregistrer votre APPUI INDIVIDUEL, cliquez sur l’image ci-dessous:
Capture d’écran 2017-02-26 à 11.58.56

Pour un APPUI COLLECTIF, utilisez plutôt CE LIEN
Pour plus d’information sur la campagne: cinqdixquinze.org

L’ITINÉRANCE EST TOUJOUR UN PROBLÈME DE PAUVRETÉ

Actualité, Lutte à la pauvreté |

24 février 2017

PIERRE GAUDREAU / Coordonnateur du Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) – HUFFINGTON POST
Capture d’écran 2017-02-26 à 11.53.43

Le 27 février 2014, le gouvernement du Québec se dotait d’un instrument majeur pour guider son action avec l’adoption de la Politique nationale de lutte contre l’itinérance. Trois ans plus tard, celle-ci a permis certains progrès, mais les moyens investis pour son déploiement font grandement défaut. Il manque de mordant à son action. Cela n’est pas sans conséquence…

À l’hiver 2016, le nombre de nuitées dans les refuges pour hommes avait augmenté de 10%. Cet hiver, le taux de fréquentation semble se stabiliser, mais différentes décisions du gouvernement font craindre un accroissement de l’itinérance. L’itinérance des femmes demeure sous-estimée, et le 16 janvier dernier la compilation faite par la Ville de Montréal indiquait un taux d’occupation des ressources d’hébergement d’urgence leur étant destinées de 101%.

Pour lire l’article…

AMOUR ET ARGENT PEUVENT FAIRE BON MÉNAGE (le documentaire)

AmourArgent_BannièreSiteWebLogo_VF
CONTEXTE DU PROJET
Depuis le début des années 60, le Québec, comme plusieurs autres sociétés occidentales, a connu de grandes mutations, notamment au niveau des types de familles qui le composent. Avec le déclin de l’influence religieuse, l’institution du mariage est peu à peu délaissée, elle est jugée trop contraignante. Alors que le couple traditionnel, marié, avec enfants, devient plus rare, nous voyons apparaître progressivement une diversité de situations familiales, de couples et de familles, notamment des couples en union libre (avec ou sans enfants), des familles monoparentales, des familles recomposées, des familles homoparentales, des familles issues de l’immigration. Une augmentation du célibat, ainsi que celle du nombre de divorces, se constatent et s’accentuent au cours des dernières décennies…

PARTENAIRES
Amour et Argent peuvent faire bon ménage est l’aboutissement d’un projet partenarial initié par Relais-femmes, avec la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ), Hélène Belleau et Sophie Bissonnette.

Pour en savoir plus et visionner le documentaire…

Manifestation contre l’évasion fiscale au centre-ville de Montréal

Actualité |

21 février 2017

TVA NOUVELLES

eedad7ba-8949-4c98-bbc8-4300ca01805f_16x9_WEB

Des dizaines de personnes ont manifesté au centre-ville de Montréal pour dénoncer l’évasion fiscale et les firmes internationales comme PricewaterhouseCoopers (PwC), KPMG, Deloitte et Ernst & Young, mardi matin.

À l’appel de la Coalition Main rouge, des protestataires ont notamment temporairement bloqué l’accès à l’édifice abritant les bureaux de PwC sur le boulevard René-Lévesque, près du Centre Bell.

À l’approche du budget du gouvernement de Philippe Couillard, ils lui demandent d’en faire plus pour combattre l’évitement et l’évasion fiscale qui profite surtout aux plus fortunés.

Pour lire l’article…

Manifestation contre l’évasion fiscale au centre-ville de Montréal

Actualité |

21 février 2017

PIERRE-ANDRÉ NORMANDINLA PRESSE

1354099-environ-250-personnes-selon-organisateurs

Une manifestation contre l’évasion fiscale a ciblé les bureaux montréalais de quatre grandes firmes comptables, ce matin au centre-ville.

Environ 250 personnes, selon les organisateurs, ont ainsi voulu dénoncer les pratiques de PricewaterhouseCoopers (PwC), KPMG, Deloitte et Ernst & Young et réclamer que les entreprises contribuent davantage au financement des services publics.

Pour lire l’article…

Blocus chez PricewaterhouseCoopers mardi matin

Actualité |

21 février 2017

JOURNAL MÉTRO

20170221075202_img_3804 PHOTO: Josie Desmarais Métro

Les entrées de la firme internationale offrant des services financiers, PricewaterhouseCoopers (PwC), ont été bloquées mardi matin par des manifestants de la Coalition Main rouge.

Ces derniers ont entrepris cette action à quelques semaines du dépôt du budget du gouvernement du Québec pour demander au ministre des Finances, Carlos Leitao, de mettre en place des mesures pour freiner l’évitement et l’évasion fiscale des entreprises.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2017