La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

LE MILIEU COMMUNAUTAIRE FORME UNE CHAÎNE AUTOUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

ISABELLE PORTER LE DEVOIR

Photo: iStock

Des milliers de travailleurs et d’usagers du milieu communautaire ont constitué une chaîne humaine mercredi, autour du parlement, pour réclamer une hausse de leurs budgets. Ils réclament 475 millions de dollars de plus par an dans les 4149 organismes de leur réseau.

« La pauvreté du secteur communautaire, ça suffit », a déclaré Claudette Cyr, directrice du Regroupement des organismes communautaires autonomes, lors de la manifestation mercredi après-midi. « On est à un an des élections, c’est le temps de se faire entendre. »

Ils étaient des milliers autour de l’Assemblée nationale en début d’après-midi, dont une nette majorité de femmes et beaucoup de personnes en fauteuil roulant. Ils reprochent au gouvernement de ne pas indexer leurs subventions, ce qui les empêche, disent-ils, de remplir leur mission. Des 475 millions de dollars qu’ils réclament de plus, 355 millions sont destinés à des organismes en santé et services sociaux.

Pour lire la suite…

Le communautaire contre la maudite machine

NATHALIE CÔTÉDROIT DE PAROLE

Photo: Réal Michaud

Quatre mille personnes ont marché, ce 27 septembre, sur Québec et elles ont fait une chaine humaine autour de l’Assemblée Nationale. Elles sont venues de toutes les régions du Québec, de l’Abitibi, de Montréal, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Gaspésie pour revendiquer un meilleur financement des organismes communautaires.

«On est à un an des élections. On va talonner le gouvernement et ça commence maintenant», a lancé Claudette Cyr du RQ-ACA à la foule, rappelant du même souffle que «les organismes communautaires voient tous les jours le ravage de cette façon sauvage de gouverner. On revendique la reconnaissance de l’éducation populaire autonome comme moteur du progrès social.»

Pour lire la suite…

LES GROUPES COMMUNAUTAIRES CERNENT LE PARLEMENT

BAPTISTE RICARD-CHÂTELAINLE SOLEIL

LE SOLEIL, JEAN-MARIE VILLENEUVE

(Québec) Quelque 4000 manifestants de la mouvance communautaire venus de partout au Québec ont bruyamment encerclé l’Assemblée nationale mercredi pour crier leurs revendications aux élus : un meilleur financement pour assumer leur mission et la fin des compressions gouvernementales dans les services sociaux.

Dès le début de l’événement, il était évident que l’appel à la mobilisation avait été entendu. Même les deux gradés du Service de police de la ville de Québec assis dans leur camion, questionnés par Le Soleil, convenaient que l’évaluation de la foule faite par les organisateurs était tout à fait valide; ils n’ont eu qu’à compter le nombre d’autobus nolisés stationnés sur le boulevard René-Lévesque pour s’en convaincre. Ils étaient 4000.

Pour lire la suite…

DES MILLIERS DE MANIFESTANTS CONTRE L’AUSTÉRITÉ À QUÉBEC

RADIO-CANADA

Photo: Radio-Canada/Carl Boivin

Des milliers de manifestants venus de partout à travers la province ont marché dans les rues de Québec pour ensuite converger devant l’Assemblée nationale. Ils ont ensuite formé une chaîne humaine autour du parlement afin de réclamer davantage de financement pour les organismes communautaires.

Au moins 65 autobus en provenance des quatre coins du Québec ont convergé vers la capitale mercredi.

Les manifestants se sont réunis près du parc de l’Amérique-Française. Vers 13 h 30, plusieurs intervenants d’organismes communautaires ont pris la parole pour dénoncer les actions du gouvernement libéral qui ont mené à une détérioration des conditions de vie de la population québécoise.

Pour lire la suite…

SOUS-FINANCEMENT DU COMMUNAUTAIRE: Des centaines de manifestants débarquent à Québec

Agence QMITVA NOUVELLES

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées mercredi devant l’Assemblée nationale pour «dénoncer le sous-financement dans lequel le gouvernement libéral maintient les organismes communautaires».

«Le surplus de plus de 4,5 milliards de dollars s’est fait sur le dos des plus vulnérables et au détriment du respect des droits. C’est indécent!», s’est indignée Véronique Laflamme, porte-parole de la campagne «Engagez-vous pour le communautaire».

Pour lire la suite…

CHAÎNE HUMAINE AUTOUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE: Les associations de familles monoparentales et recomposées du Québec réclament des engagements en faveur de l’action communautaire autonome!


COMMUNIQUÉ
Publication immédiate

CHAÎNE HUMAINE AUTOUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE:
Les associations de familles monoparentales et recomposées du Québec réclament des engagements en faveur de l’action communautaire autonome!

Québec le 27 septembre 2017 – Des membres de la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ) se joignent aux 3500 manifestantes et manifestants qui encerclent l’Assemblée nationale aujourd’hui. RéuniEs autour de la campagne Engagez-vous pour le communautaire, ils et elles dénoncent le sous-financement dans lequel le gouvernement libéral maintient les organismes communautaires ainsi que les coupes sombres qu’il a infligées aux programmes sociaux et aux services publics. Les manifestantEs réclament que le gouvernement prenne des engagements fermes envers le communautaire mais aussi pour la justice sociale, dans ce qui sera le dernier budget québécois avant le déclenchement des élections générales de l’automne 2018.

Les groupes communautaires dénoncent les décisions budgétaires des dernières années et les injustices sociales croissantes qui en découlent. «Les organismes qui accueillent quotidiennement les familles monpoparentales et recomposées sont à bout de souffle! Face à la dégradation des services publics et des programmes sociaux et à la précarité grandissante dans laquelle elles vivent, les familles arrivent avec des problématiques de plus en plus complexes et les groupes qui les accueillent disposent de moins en moins de ressources!», souligne Sylvie Lévesque, directrice générale de la FAFMRQ. «Pour répondre aux besoins des organismes Famille, ce sont 18 millions qui doivent leur être consentis et ce, dès le prochain budget!».

Pour télécharger le communiqué…

Coalition main rouge: Viser la justice sociale. Récupérer notre trésor collectif

 

 

 

 

NOUVELLE CAMPAGNE DE LA COALITION MAIN ROUGE: VISER LA JUSTICE SOCIALE.RÉCUPÉRER NOTRE TRÉSOR COLLECTIF

Après des années de politiques d’austérité, le gouvernement Couillard a annoncé un surplus budgétaire de 4,5 milliards $ en 2017. Il s’agit d’un des surplus les plus importants de l’histoire du Québec, réalisé au détriment de la majorité de la population et au prix de l’affaiblissement de son filet social.

Malgré l’immense surplus budgétaire, le financement prévu pour les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome demeure largement insuffisant et ne répare même pas les dommages créés par les compressions des dernières années.

Les services publics sont toujours menacés. En éducation, il ne permet pas de couvrir la hausse des coûts d’année en année (salaires, entretien, etc.). Aussi, le recours accru à la tarification limite de plus en plus l’accessibilité. En santé et services sociaux, le financement du réseau public a subi des coupes sévères, ce qui a grandement affecté les services à la population. Le désengagement envers les services de garde subventionnés (compressions, stagnation de la création de nouveaux CPE) a diminué la qualité de l’ensemble des services. La modulation des tarifs a appauvri les familles.

Les programmes sociaux sont eux aussi largement sous-financés. Par exemple, les prestations d’aide sociale permettent à peine de couvrir la moitié des besoins de base, tels que se loger, se nourrir, se vêtir et se déplacer. Les dernières réformes de l’aide sociale, comme l’instauration du Programme Objectif Emploi tendent à rendre cette aide de dernier recours toujours plus conditionnelle et insuffisante. Le trop peu de logements sociaux construits chaque année ne peut répondre à la demande croissante des personnes qui sont incapables de payer les coûts prohibitifs des logements offerts sur le marché privé. Les prestations de retraite ne permettent pas de sortir de la pauvreté, surtout pour les femmes qui, souvent, comptent des périodes hors du marché du travail.

Les politiques néolibérales amplifient grandement les inégalités sociales.

Nous refusons ces choix! Nous devons faire autrement. Nous en avons les moyens !

Mobilisons-nous pour sauvegarder et développer notre filet social.

POUR LIRE LA SUITE ET TÉLÉCHARGER LE MATÉRIEL DE MOBILISATION…

POUR VOIR LES PHOTOS DU LANCEMENT…

ACTION COMMUNAUTAIRE ET ÉDUCATION POPULAIRE: Deux incontournables de la vie démocratique. Bulletin, Vol. 42, No. 1

BULLETIN DE LIAISON DE JUIN 2017 – VOLUME 42, No. 1

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

PORTER LA PAROLE DES FAMILLES: UN RÉEL PRIVILÈGE
Par Andrée Normandeau, présidente

L’ÉDUCATION POPULAIRE COMME MOYEN DE SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D’AGIR DES ADULTES
Par Jean Rousseau et Maxime Steve Bégin, Conseil supérieur de l’éducation

QUAND LA SÉPARATION NE GARANTIT PAS L’ARRÊT DE LA VIOLENCE
Par Simon Lapierre, Université d’Ottawa

NUMÉRO DE BIENFAISANCE: DES RÈGLES DÉMODÉES
Par Céline Métivier, Réseau québécois de l’action communautaire autonome

UNE POLITIQUE FAMILIALE POUR LES PARENTS-ÉTUDIANTS DE L’UNIVERSITÉ LAVAL
Par Isabelle Caouette, Association des parents-étudiants de l’Université Laval

PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS: QUÉBEC À LA TRÂINE DERRIÈRE L’ONTARIO ET LA COLOMBIE-BRITANNIQUE
Par Lorraine Desjardins, FAFMRQ

BONNE LECTURE!

NOTE:
Seuls certains articles sont accessibles aux non-abonnés.
Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT.
Il n’en coûte que 18$ pour trois numéros par année!

ENGAGEZ-VOUS POUR UN SALAIRE MINIMUM À 15$/H

La campagne Engagez-vous pour le communautaire, qui réunit les quelque 4000 organismes d’action communautaire autonome, témoigne de son appui à la revendication pour un salaire minimum à 15$/heure.

Cet appui se veut en concordance directe avec le travail des organismes d’action communautaire autonome qui, de diverses façons, viennent en aide aux personnes les plus vulnérables de notre société et cherchent à atténuer les effets destructeurs de la pauvreté dans les communautés.

Répondre aux besoins de base
Il est grave de constater que même en travaillant à temps plein, avec le salaire minimum actuel, il est impossible de se sortir de la pauvreté. Loin de permettre de boucler un budget, ce revenu permet tout juste de répondre à ses besoins de base. Travailler au salaire minimum est encore synonyme de pauvreté et de précarité. Chaque sou compte et la perspective de sortir de la pauvreté est beaucoup plus de l’ordre du fantasme que de la réalité.

Pour lire la suite…

FINANCEMENT DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES: UN ÉCART DE 16 M $

MARIE-CHRISTINE BOUCHARDLA TRIBUNE

1388907-sebastien-laberge-president-regroupement-organismesSPECTRE MÉDIA, RENÉ MARQUIS

(Sherbrooke) Un financement total de 32 M$ et des demandes frôlant les 48 M$ : voilà l’écart entre le financement réel des organismes communautaires de la région et leurs demandes concrètes.

Des représentants du ROC de l’Estrie (Regroupement des organismes communautaires) se sont pointés jeudi soir à la période de questions de la séance du conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Leur objectif était de demander à la direction du CIUSSS si elle allait pouvoir augmenter leur financement rapidement.

«Nous reconnaissons le caractère essentiel de vos organismes et du travail qui s’y fait. On reconnait l’écart entre le financement et les demandes de vos organismes», a concédé Carol Fillion, directeur général adjoint aux programmes sociaux et de réadaptation au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2017