La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

AMOUR ET ARGENT PEUVENT FAIRE BON MÉNAGE (le documentaire)

AmourArgent_BannièreSiteWebLogo_VF
CONTEXTE DU PROJET
Depuis le début des années 60, le Québec, comme plusieurs autres sociétés occidentales, a connu de grandes mutations, notamment au niveau des types de familles qui le composent. Avec le déclin de l’influence religieuse, l’institution du mariage est peu à peu délaissée, elle est jugée trop contraignante. Alors que le couple traditionnel, marié, avec enfants, devient plus rare, nous voyons apparaître progressivement une diversité de situations familiales, de couples et de familles, notamment des couples en union libre (avec ou sans enfants), des familles monoparentales, des familles recomposées, des familles homoparentales, des familles issues de l’immigration. Une augmentation du célibat, ainsi que celle du nombre de divorces, se constatent et s’accentuent au cours des dernières décennies…

PARTENAIRES
Amour et Argent peuvent faire bon ménage est l’aboutissement d’un projet partenarial initié par Relais-femmes, avec la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ), Hélène Belleau et Sophie Bissonnette.

Pour en savoir plus et visionner le documentaire…

LA GESTION DE L’ARGENT DANS LE COUPLE

SALUT BONJOUR – TVA
Comment gérez-vous l’argent en couple?
Nous en discutons avec Hélène Belleau, auteure du livre «L’amour et l’argent: Guide de survie en 60 questions».

Capture d’écran 2017-02-14 à 11.25.23

DIS-MOI «COMBIEN» TU M’AIMES…

DAVID RIENDEAUJOURNAL DE MONTRÉAL

COMBIEN Illustration FOTOLIA

Vingt ans de vie commune et deux enfants plus tard, c’est la rupture. En tant que conjoints de fait, vous pensez avoir les mêmes droits qu’un couple marié au moment du partage des biens. Erreur! Si la maison, la voiture et les électros étaient au nom de votre ex, vous risquez de vous retrouver avec des sacs d’épicerie vides.

Vous n’êtes pas le seul à vous tromper. Selon une enquête menée par la sociologue Hélène Belleau auprès des ménages québécois, près d’un couple en union libre sur deux croit à tort qu’il possède le même statut juridique qu’un couple marié. «Cette confusion est entretenue dans un sens par l’État qui traite les conjoints de fait comme des mariés lorsqu’il calcule le revenu familial, souligne la coauteure de L’amour et l’argent, un ouvrage qui dresse un portrait des habitudes des couples québécois en matière d’économie domestique. Ajoutons à cela que chez de nombreux couples, le sujet de l’argent est plus tabou que le sexe.»

Pour lire la suite…

QUAND CUPIDON ET CUPIDITÉ SE LANCENT DES FLÈCHES!

UN DOSSIER DE MARC TISONLA PRESSE+

Capture d’écran 2017-02-13 à 10.39.50

Pour la première fois, une enquête en profondeur révèle comment les Québécois gèrent les finances de leur couple. Discussion sur l’oreiller et argent sous le matelas… Bas de laine et bas de nylon… Rendre la monnaie de sa pièce… Bref, parlons mode (de gestion)…

L’amour sait-il compter…

Bas, briques et oreillers…

Parlons de modes de gestions…

Pour éviter que l’histoire de Lola et Éric se répète. Lancement du documentaire : Amour et argent peuvent faire bon ménage

LogoRelais
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 1er février 2017 – Quelques jours avant la St-Valentin, Relais-femmes, les Productions mainslibres, la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ), l’INRS et les Éditions du remue-ménage vous invitent au lancement L’amour et l’argent qui présentera en grande première le documentaire Amour et argent peuvent faire bon ménage réalisé par Sophie Bissonnette avec le soutien financier du Fonds pour l’éducation et la saine gouvernance de l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’événement aura lieu le 11 février 2017, à la Cinémathèque québécoise, à partir de 13h15, en présence des participant-es au film. À cette occasion, le dernier livre d’Hélène Belleau et de Delphine Lobet «L’amour et l’argent: guide de survie en 60 questions» sera lancé par les Éditions du remue-ménage.

Pour télécharger le communiqué…

11 FÉVRIER 2017: lancement L’AMOUR ET L’ARGENT

AMOURetARGENT

Quelques jours avant la St-Valentin, Relais-femmes, les Éditions du remue-ménage, les Productions mainslibres et l’INRS vous invitent au lancement du documentaire « Amour et argent peuvent faire bon ménage » réalisé par Sophie Bissonnette avec la collaboration de la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ)…

L’amour et l’argent : un tabou qui persiste au sein des couples!
À travers différents témoignages de couples et d’expert-e-s, le documentaire présente les codes amoureux dont il faut tenir compte dans les discussions autour de l’argent, les principaux modes de gestion utilisés par les couples, sans oublier les conséquences financières d’une rupture. Il apporte également des éléments de clarification sur les différents types d’union au Québec et démystifie la croyance du «mariage automatique» pour les conjoints de fait.

Les Éditions du remue-ménage lanceront également le livre « L’amour et l’argent: guide de survie en 60 questions » d’Hélène Belleau et Delphine Lobet au cours de cet événement. Pour en savoir plus sur cet ouvrage, consultez sa description complète en cliquant ICI.

Venez célébrer l’arrivée du film et du livre en présence des participant-es au documentaire, des auteures et des artisanes!

QUAND ? Le 11 février, de 13h15 à 16h00 . Vous êtes attendu-es dès 13h15: la projection aura lieu vers 13h30, suivie du lancement du livre vers 14h45 et d’un cocktail à partir de 15h.

OÙ? La Cinémathèque québécoise: 335, boul. de Maisonneuve Est – Montréal, Québec H2X 1K1

ACCÈS: Métro Berri Uqam, sortie De Maisonneuve

L’entrée est gratuite, mais les inscriptions sont obligatoires car les places sont limitées: https://billets-lancement-amour-et-argent.eventbrite.ca

Pour en savoir plus…

LA MÉDIATION FAMILIALE A SES LIMITES

ANNE GAIGNAIRE (COLLABORATION SPÉCIALE) – LA PRESSE+

capture-decran-2017-01-09-a-16-52-01

La médiation familiale a sans conteste contribué à pacifier les relations entre des conjoints en cours de séparation ou de divorce. Toutefois, elle ne résout pas tout et peut même créer des frustrations. Mieux vaut en connaître les limites pour profiter au maximum de ses avantages.

Sylvie a suivi une procédure de médiation familiale lorsque son ex-conjoint l’a quittée alors que leur fils était au début de l’adolescence. Vulnérable, elle traversait une phase très éprouvante de sa vie. « J’ai trouvé ce processus frustrant. J’aurais voulu que le médiateur fasse comprendre à mon ex que ce qu’il avait fait n’était pas correct. Mais il n’est pas là pour ça, je l’ai bien compris par la suite », se souvient Sylvie qui, plusieurs années plus tard, en garde encore un goût amer.

Pour lire l’article…

FORCER LA DIVISION

FRÉDÉRIC ALLALILE JOURNAL DE QUÉBEC

division ILLUSTRATION FOTOLIA

Faire l’acquisition conjointe d’une résidence principale lorsque l’on est un couple et que l’on envisage des projets à long terme, ça va de soi. Toutefois, lorsque l’amour disparaît et que les différends surviennent, comment régler la question de la résidence: qui en sera propriétaire? Qui paiera qui? Peut-on forcer l’autre à vendre?
Lorsque l’on achète à deux, aucune raison ne justifie qu’un seul nom apparaisse au titre de propriété. Si les deux conjoints achètent, alors les deux noms devraient y apparaître. C’est là, la meilleure des protections possibles.
Si cela n’est pas possible ou qu’il est déjà trop tard, pourquoi ne pas prévoir les conséquences en cas de rupture, surtout si vous êtes des conjoints de fait à qui la loi n’offre que peu ou pas de protection?

Pour lire l’article…

Le Barreau presse Québec de réformer le droit de la famille

Conjoints de fait |

21 octobre 2016

GUILLAUME BOURGAULT-CÔTÉLE DEVOIR

ministr-justicePhoto: Jacques Boissinot La Presse Canadienne

Assez de temps perdu : la réforme du droit de la famille doit se faire, et vite, plaide le Barreau du Québec. L’Ordre professionnel presse ainsi le gouvernement de cesser de tergiverser avec ce dossier complexe, et propose de l’aborder un morceau à la fois — en commençant par le droit des enfants.

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, doit « poser les actions nécessaires pour entreprendre rapidement la réforme du droit de la famille, estime en entretien la bâtonnière Claudia P. Prémont. Nous attendons les consultations promises par la ministre Vallée depuis des mois. »

Mme Prémont rappelle que le rapport final du Comité consultatif sur le droit de la famille date de juin 2015 et qu’il était « l’aboutissement de deux ans de discussions et de réflexions ». La question n’est donc plus de savoir quoi faire, mais plutôt comment le faire.

Pour lire la suite…

LE DROIT DE LA FAMILLE EST DEVENU ANACHRONIQUE

ALAIN ROY, PROFESSEUR TITULAIRE À LA FACULTÉ DE DROIT DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL – LA PRESSE (Section OPION)

capture-decran-2016-10-03-a-11-54-27

Madame la Ministre de la Justice,

Mardi dernier, La Presse nous a appris votre intention de revoir les dispositions du Code civil en matière de maternité de substitution. Introduite en 1994, la règle selon laquelle les conventions de gestation ou de procréation pour le compte d’autrui sont nulles de nullité absolue serait devenue obsolète. Étant donné l’évolution des valeurs et des mœurs que le Québec a connue ces dernières années, il conviendrait aujourd’hui d’en remettre en question le bien-fondé.

Votre décision n’est sans doute pas étrangère aux récents jugements des tribunaux qui, avec raison, ont dénoncé le peu d’empressement du gouvernement à encadrer le recours aux mères porteuses au moyen de règles claires susceptibles d’assurer la protection des parties vulnérables, notamment l’enfant dont les droits doivent être préservés sans égard aux circonstances de sa naissance.

Étonnamment, seul cet enjeu du droit de la famille semble vous interpeller, les autres ne figurant visiblement pas à l’agenda gouvernemental.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2017