La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

LOI SUR LES NORMES DU TRAVAIL: PRENDRE DE MEILLEURES RÉSOLUTIONS

SONIA ÉTHIER HUFFIGNTON POST (BLOGUE)


ARIEL SKELLEY VIA GETTY IMAGES

Il reste du chemin à parcourir pour que de telles mesures permettent réellement aux travailleurs de mieux concilier leur vie et le travail, sans être pénalisés financièrement.

Le 1er janvier 2019 entraient en vigueur deux mesures importantes introduites à la Loi sur les normes du travail en juin dernier: le droit de refuser de travailler si l’horaire de travail n’est pas connu au moins cinq jours à l’avance et le droit à deux jours de congé payé pour des absences dues à la maladie ou à des responsabilités familiales.

Depuis octobre 2016, la campagne 5-10-15 porte deux revendications importantes auxquelles ces mesures répondent partiellement: le «5» et le «10». Les membres de 5-10-15 sont donc satisfaits de constater que leur travail a contribué à tracer le chemin pour que la Loi commence à s’adapter et à répondre aux besoins et aux préoccupations des travailleurs.

Pour lire la suite…

DES MILLIERS DE DOLLARS DE PLUS POUR LES FAMILLES À FAIBLE REVENU

Actualité, Lutte à la pauvreté |

09 janvier 2019

AGENCE QMILE JOURNAL DE MONTRÉAL

Les familles à faible revenu pourront toucher jusqu’à près de 4600$ de plus en prestations sociales en 2020 grâce à de nouveaux programmes de prestations sociales du gouvernement fédéral, doit expliquer le ministre de la Famille Jean-Yves Duclos jeudi.

En 2018, le gouvernement fédéral a commencé à indexer l’Allocation canadienne pour enfants, ce qui permettra aux parents à faible revenu de recevoir plus d’argent pour leurs enfants. Environ 3,7 millions de familles sont admissibles à cette prestation.

Par ailleurs, l’Allocation canadienne pour les travailleurs, annoncée dans le budget 2018, doit entrer en vigueur cette année. Cette allocation pourrait permettre à un travailleur seul de recevoir jusqu’à 1300$ et à un travailleur en couple de recevoir jusqu’à 2300$, notamment pour aider à l’achat d’aliments sains ou de vêtements.

Pour lire la suite…

DES SERVICES DE GARDE «À DEUX VITESSES» DANS LES ÉCOLES

Actualité, Lutte à la pauvreté |

27 décembre 2018

MARCO FORTIERLE DEVOIR

Photo: Jacques Nadeau / Le Devoir

Une journée pédagogique au parc aquatique, au zoo, au cinéma, à la cabane à sucre ou dans un centre d’escalade: les activités offertes aux élèves par les services de garde scolaires coûtent cher aux parents.

Lors de chaque journée pédagogique, les services de garde en milieu scolaire se divisent en deux catégories d’élèves: ceux qui participent à ces activités fort populaires et ceux qui doivent rester à l’école (ou à la maison) parce que leurs parents n’ont pas les moyens de payer ces sorties. Le phénomène prend une telle ampleur que des «services de garde à deux vitesses» risquent de se mettre en place dans les écoles publiques, prévient un document de la plus grande commission scolaire du Québec.

Pour lire l’article…

De l’aide demandée pour les femmes itinérantes et leurs enfants à Sherbrooke

Actualité, Lutte à la pauvreté |

23 décembre 2018

ICI RADIO-CANADA ESTRIE

Photo: Page Facebook de La Collective féministe

La Collective Sherbrooke féministe lance une campagne de financement pour soutenir les femmes et les enfants confrontés à l’itinérance et à la violence à Sherbrooke.

Ce mouvement citoyen a choisi de donner un coup de pouce à La Chaudronnée de l’Estrie qui fournit toit, nourriture et l’aide d’une intervenante pour ces femmes et enfants qui n’ont nulle part où aller.

Le projet «Ensemble et à l’abri» est offert toutes les fins de semaine de l’hiver pour une 2e année.

Pour lire la suite…

CHOISIS TON PAUVRE

Actualité, Lutte à la pauvreté |

22 décembre 2018

MARC ALLARDLE NOUVELLISTE

CHRONIQUE / La madame cherchait une famille pauvre à qui offrir un panier de Noël. Mais avant, elle voulait faire sa connaissance.

Une école primaire d’un quartier défavorisé de Québec l’a mis en contact avec Mélanie Veilleux*, une mère monoparentale. Le rendez-vous a été fixé durant une journée de semaine, chez Mélanie.

C’était une sorte d’entretien de qualification, mais l’interviewée ne le savait pas. La dame était la déléguée d’un département d’une entreprise. Mélanie a dit à sa fille cadette que cette femme «venait voir ce qu’on avait besoin pour qu’on passe un beau Noël».

La déléguée est arrivée avec des chocolats. Puis, elle a posé des questions. Qu’est-ce qui vous aiderait? De la nourriture? Des vêtements?

Pour lire l’article…

Les assistés sociaux devraient-ils avoir droit à une augmentation de leurs prestations?

Le 17 décembre 2018, les porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Virginie Larivière, et de la FAFMRQ, Lorraine Desjardins, ont donné une entrevue à l’émission d’Isabelle Maréchal du 98,5 FM Montréal. Il y était notamment question du détournement des pensions alimentaires pour enfants.

Pour écouter l’entrevue…

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET L’EXCLUSION SOCIALE: LE GOUVERNEMENT REPREND DES MESURES INSUFFISANTES… ANNONCÉES IL Y A UN AN

Actualité, Lutte à la pauvreté |

12 décembre 2018

COLLECTIF POUR UN QUÉBEC SANS PAUVRETÉCOMMUNIQUÉ

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, vient de répéter des annonces faites par le gouvernement précédent il y a un an. Le Collectif pour un Québec sans pauvreté salue les quelques améliorations aux programmes d’aide financière de dernier recours qui ont été confirmées aujourd’hui mais déplore leur nette insuffisance. Par ailleurs, il se désole que le ministre Boulet n’ait aucune nouvelle mesure à proposer pour faire reculer la pauvreté au Québec.
Pour l’essentiel, le ministre Boulet a présenté aujourd’hui des dispositions annoncées en décembre 2017 dans le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale qui ont pour effet d’augmenter les revenus des personnes bénéficiant des programmes d’aide de dernier recours.

Pout lire le communiqué…

QUÉBEC HAUSSE LES PRESTATIONS DES PLUS VULNÉRABLES

Actualité, Lutte à la pauvreté |

12 décembre 2018

PIERRE SAINT-ARNAUD LA PRESSE

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

tout prestataire d’aide sociale qui ne peut travailler aura droit à un répit important dès le 1er janvier prochain.
La prestation d’une personne seule présentant des contraintes sévères à l’emploi, qui est actuellement de 1035 $ par mois, augmentera de 72 $sur une base mensuelle, et ce, dès le début de l’année 2019.

Cette hausse continuera de croître graduellement pour atteindre 367 $ par mois dans cinq ans.

« Il s’agit d’un pas important, qu’on est en train de franchir vers l’atteinte d’une société plus égale, plus juste, plus humaine et plus respectueuse des personnes vulnérables et qui sont confrontées à l’exclusion sociale », a déclaré le ministre québécois du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en annonçant mercredi la mise en oeuvre de cette mesure tirée du « Plan d’action sur l’intégration économique et la participation sociale », élaboré par l’ancien gouvernement libéral.

Pour lire la suite…

AU DIABLE VOTRE PANIER DE NOËL!

Actualité, Lutte à la pauvreté |

07 décembre 2018

SYLVIE MARCHAND (ARTISTE MILITANTE) – LA PRESSE+

Cette année, je n’en veux pas, de votre panier de Noël, cette jolie boîte de denrées non périssables offerte aux pauvres durant le temps des Fêtes. Non merci. J’en ai eu, pis j’en veux pu’, pis… c’est ça.

Moi, ce que je désire vraiment pour Noël, et pas mal toute l’année d’ailleurs, c’est de la justice sociale. Oui monsieur, rien de moins, en commençant par la disparition de la pauvreté au grand complet. On est au Québec, simonac, pas dans un pays du tiers monde.

Et tant qu’à y être, eh bien, voici le restant de ma liste de vœux…

En plus de la justice sociale et de la nourriture pour tout le monde, toute l’année, j’ai vraiment faim d’équité salariale, de répartition de la richesse et d’éradication complète des boys clubs de ce monde qui mènent le pouvoir, l’argent, tout en instrumentalisant les femmes.

Pour lire la suite…

OBJECTIF EMPLOI: peu de pénalités données

Actualité, Lutte à la pauvreté |

05 décembre 2018

ISABELLE PORTERLE DEVOIR


Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne

Les pénalités imposées aux personnes recevant de l’aide sociale dans le cadre du programme Objectif Emploi ont touché moins de 1% des participants. Ces statistiques renforcent la volonté de la Coalition avenir Québec (CAQ) de maintenir le programme.

«C’est certain qu’on n’a pas l’intention de faire marche arrière sur Objectif Emploi [OE]», a déclaré lundi le nouveau ministre de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en entrevue avec Le Devoir.

Sur les 3459 personnes qui ont participé au programme depuis son entrée en vigueur en avril, 21 ont dû payer des pénalités de 56$, soit 0,6%.

«C’est un pourcentage très faible des gens qui ont reçu des pénalités, et c’étaient vraiment des oublis ou de la négligence. On les appelait et ils corrigeaient la situation», a poursuivi le ministre, qui voit là la preuve que ce n’est pas un programme «répressif» comme certains l’ont dit.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019