La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

LA MÉDIATION POUR FACILITER L’ENTENTE

Actualité, Médiation familiale |

13 novembre 2017

Nancy et Michel aimeraient régler à l’amiable les conséquences de leur séparation. Toutefois, lorsqu’ils essaient tous les deux, la discussion tourne souvent au vinaigre. Comment peuvent-ils régler leur problème sans avoir recours au tribunal?

La médiation
Depuis plusieurs années, la médiation gagne en popularité. Elle constitue une excellente solution de rechange au processus judiciaire traditionnel grâce à sa flexibilité et à ses coûts.

Le médiateur recueille et organise l’information, détermine les intérêts et les besoins des parties de même que les solutions ou les compromis possibles. Il joue un rôle essentiel puisqu’il facilite la négociation en aidant à rendre la communication efficace et s’assure que les attentes sont réalistes, maintenant ainsi l’équilibre entre les parties.

Un médiateur ne possède aucun pouvoir décisionnel ou contraignant. Il est là pour aider les gens à trouver eux-mêmes une solution. Son intervention permet aux parties d’en arriver à une entente.

Pour lire la suite…

JUSTICE: COMBIEN COÛTE UN AVOCAT ?

MARC TISONLA PRESSE+

Dans un jugement rendu le 9 mars dernier, le Conseil de discipline du Barreau du Québec a condamné l’avocat R. S. pour avoir demandé des honoraires injustifiés et déraisonnables (et également pour avoir eu des relations sexuelles avec sa cliente, mais ce n’est pas la question qui nous intéresse ici).

Mme A. B. et son conjoint S. B. avaient fait appel aux services de cet avocat en 2006 pour une complexe histoire immobilière concernant la vente de leur propriété. Un solde de prix de vente de 100 000 $ non versé par l’acheteur faisait l’objet d’une partie du litige. Au passage, l’avocat a lié une relation sexuelle avec sa cliente – et l’a même conseillée pour le divorce subséquent !

Pour une réclamation de 100,000$, l’avocat a exigé des honoraires de 52,000$, dont 43,000$ ont été contestés par Mme A. B. – après sa rupture avec l’avocat, toutefois.

Pour lire la suite…

AU COEUR DE LA DÉTRESSE DES PÈRES

GENEVIÈVE PETTERSENJOURNAL DE MONTRÉAL


Illustration: Christina Labelle

C’est l’automne et des enfants s’amusent sur le terrain jonché de feuilles mortes du centre communautaire d’Ahuntsic. À l’intérieur de l’édifice patrimonial, des pères en détresse se sont réunis pour échanger. Je grimpe l’escalier de bois qui mène à RePère, un organisme leur venant en aide depuis plus de vingt ans.

Louis, un jeune intervenant social dans la trentaine, explique aux gars assis autour d’une grande table ovale que je suis ici pour entendre leurs histoires. Il s’adresse à eux comme s’il était leur chum de gars. Ils ont été prévenus de ma présence et ils sont venus nombreux. Plus nombreux qu’à l’habitude, il paraît. «Ils ont beaucoup de choses à raconter. Ils ressentent pour la plupart un profond sentiment d’injustice», m’a expliqué Louis peu avant la rencontre.

Louis a commandé de la pizza pour tout le monde. L’ambiance est tellement relaxe qu’on se croirait à une soirée de poker entre boys. Pendant qu’il distribue des pointes d’all dressed, j’explique ce qui m’amène. Dans la foulée de l’affaire Ugo Fredette, cet homme qui a enlevé son fils et assassiné son ex-conjointe récemment, j’ai eu envie d’entendre des pères s’exprimer sur la détresse vécue par certains hommes après une séparation. Tout de suite, la tension monte dans la salle. C’est un sujet délicat. Les gars se braquent, se regardent. Personne ne semble vouloir briser la glace.

Pour lire la suite…

PERDRE SES DROITS PARENTAUX: UNE SITUATION RARE ET EXCEPTIONNELLE

Actualité, Médiation familiale |

10 août 2017

CENTRES DE JUSTICE DE PROXIMITÉPROTÉGEZ-VOUS

Photographee.eu – stock.adobe.com

Plusieurs parents ont déjà entendu parler de la «déchéance de l’autorité parentale». Bien évidemment, la perspective de perdre ses droits parentaux fait peur: il s’agit pourtant d’une procédure rare et exceptionnelle.

Dès la naissance de leurs enfants, les parents se voient conférer «l’autorité parentale», qui s’accompagne d’une foule de droits et, surtout, de responsabilités envers ces petits êtres chers. Jusqu’où va cette autorité parentale? Est-ce que nos droits et obligations en tant que parents sont altérés par la séparation? Par l’incarcération? Par une erreur de parcours? Le présent article a pour but de démystifier la fameuse «déchéance de l’autorité parentale» qui est plus exceptionnelle qu’on ne peut l’imaginer.

Pour lire la suite…

FORCER LA DIVISION

FRÉDÉRIC ALLALILE JOURNAL DE QUÉBEC

division ILLUSTRATION FOTOLIA

Faire l’acquisition conjointe d’une résidence principale lorsque l’on est un couple et que l’on envisage des projets à long terme, ça va de soi. Toutefois, lorsque l’amour disparaît et que les différends surviennent, comment régler la question de la résidence: qui en sera propriétaire? Qui paiera qui? Peut-on forcer l’autre à vendre?
Lorsque l’on achète à deux, aucune raison ne justifie qu’un seul nom apparaisse au titre de propriété. Si les deux conjoints achètent, alors les deux noms devraient y apparaître. C’est là, la meilleure des protections possibles.
Si cela n’est pas possible ou qu’il est déjà trop tard, pourquoi ne pas prévoir les conséquences en cas de rupture, surtout si vous êtes des conjoints de fait à qui la loi n’offre que peu ou pas de protection?

Pour lire l’article…

REVENU MINIMUM GARANTI: QUELS ENJEUX? Bulletin, Vol. 41, No. 2 – Novembre 2016

BULLETIN DE LIAISON DE NOVEMBRE 2016 – VOLUME 41, No. 2
1-coverbul412

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

Presidente-Bul-412.pdf »>L’austérité est finie, vraiment?
par Andrée Normandeau

Réflexion sur le revenu minimum garanti
par Serge Petitclerc

Se séparer au bas de l’échelle sociale
par Émilie Biland et Hélène Zimmermann

Le meilleur intérêt de l’enfant dans les conflits de garde
par Élisabeth Godbout

La mobilité des familles monoparentales
par Marco Antonio Lopez Castro

Bonne lecture!

NOTE:
Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT.
Il n’en coûte que 18$ pour trois numéros par année!

TROUSSE D’ACCOMPAGNEMENT POUR MIEUX AGIR FACE AUX CONFLITS DE SÉPARATION

lasource

Le comité Conflits de séparation a créé, en partenariat avec l’Association La Source, la TROUSSE D’ACCOMPAGNEMENT POUR MIEUX AGIR FACE AUX CONFLITS DE SÉPARATION. Cette Trousse d’information a pour but d’outiller les parents qui vivent une séparation et ainsi mieux prévenir les conflits de séparation! La Trousse est disponible en format papier au bureau de l’Association La Source ou en version électronique sur le site Web de l’association.

Pour accéder à la trousse…

AIDER LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS À VIVRE LA SÉPARATION ET LE DIVORCE

Actualité, Médiation familiale |

02 octobre 2016

capture-decran-2016-10-05-a-10-17-38
L’AIDE QUE PEUT VOUS APPORTER PARCE QUE LA VIE CONTINUE…, À VOUS ET VOS ENFANTS

S’il est une question que se posent souvent les parents qui se séparent, c’est bien: «Quel en sera l’impact sur mes enfants?»

La séparation est une période de fortes turbulences pour les enfants. Quel que soit leur âge, les enfants peuvent être bouleversés ou en colère à la perspective de voir leurs parents se séparer et redouter les changements à venir dans leur quotidien.

Que vous soyez le père ou la mère, il est normal d’hésiter sur les moyens à prendre afin de bien aider vos enfants à s’adapter aux changements et devenir forts et résilients. Mais n’ayez crainte, car il y a des stratégies éprouvées pour vous aider à traverser cette période de turbulences.

POUR TÉLÉCHARGER LA PUBLICATION…

UN CASSE-TÊTE POUR LES CONJOINTS DE FAIT

ISABELLE DUCAS – LA PRESSE

capture-decran-2016-09-19-a-14-57-16

Comme Karine et Antoine, de plus en plus de conjoints de fait qui se séparent partagent leurs biens comme s’ils avaient été mariés, selon l’avocat Jean-François Chabot, président de l’Association de médiation familiale du Québec.

Les pratiques semblent évoluer plus vite que les lois, comme celle qui encadre le régime de retraite des employés gouvernementaux. Ces règlements prévoient que les conjoints de fait peuvent recevoir la pension de conjoint survivant en cas de décès d’un employé cotisant au régime. Mais ils n’ont pas droit au partage de la valeur du fonds en cas de rupture, réservé aux couples ayant été mariés.

Les autres régimes de retraite, comme celui d’Antoine, sont régis par une loi différente, permettant le partage des droits accumulés pour les conjoints de fait qui le demandent. Même chose pour le Régime des rentes du Québec (RRQ).

Pourquoi cette disparité?

Pour lire la suite…

SÉPARATION : PARTAGE IMPOSSIBLE ENTRE CONJOINTS DE FAIT

ISABELLE DUCAS – LA PRESSE

capture-decran-2016-09-19-a-12-52-42

En se séparant après 17 ans de vie commune, des conjoints de fait veulent partager moitié-moitié tous leurs actifs comme s’ils avaient été mariés. Y compris leurs caisses de retraite. Mais le régime des employés du gouvernement du Québec ne le leur permet pas, contrairement aux régimes privés. Sont-ils victimes de discrimination ?

Camille et Antoine ont deux enfants. Ils n’ont jamais convolé en justes noces, mais ont convenu rapidement, après avoir emménagé ensemble, qu’ils partageraient leurs actifs comme s’ils étaient mari et femme, en cas de rupture.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2017