La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

Monsieur Blais, les pensions alimentaires sont POUR les enfants!

Montréal, le 15 mai 2018 – La Coalition contre le détournement des pensions alimentaires pour enfants, regroupant des groupes sociaux et des associations étudiantes, et le Collectif pour un Québec sans pauvreté sont déçus du résultat du vote tenu aujourd’hui à l’Assemblée nationale sur un amendement visant à exclure les pensions alimentaires pour enfants du calcul des revenus à l’aide sociale! Il s’en est fallu de peu pour que les enfants qui vivent avec un parent prestataire de l’aide sociale puissent enfin profiter de la totalité de la pension alimentaire versée en leur nom!

Le ministre Blais a raté une belle occasion, lors des récentes modifications qu’il a faites à l’aide sociale (pour instaurer le Programme objectif emploi et le revenu de base), de mettre fin à une injustice qui dure depuis trop longtemps. Depuis plusieurs années, les groupes sociaux réclament que les pensions alimentaires pour enfants cessent d’être considérées comme un revenu dans quatre programmes.

Pour télécharger le communiqué…

Aide sociale chez les familles monoparentales: le ministre Blais recule

JEAN-MARC SALVETLE SOLEIL


Archives La Presse canadienne: Jacques Boissinot

Le ministre François Blais n’est plus aussi certain que la semaine dernière de corriger l’«injustice» concernant les familles monoparentales bénéficiant du programme d’aide sociale. Ni d’ici les «prochaines semaines» ni à aucun autre moment.

Lui et son gouvernement ont rejeté, mardi, une résolution présentée par le député péquiste Harold Lebel demandant que «le Québec agisse avec diligence et équité afin que les pensions alimentaires pour enfants cessent d’être traitées comme un revenu pour le parent créancier dans le calcul des prestations d’aide sociale, ainsi que d’admissibilité à l’aide juridique, à l’aide financière aux études et au soutien au logement».

Outre le Parti québécois, la motion a été appuyée par la Coalition avenir Québec et Québec solidaire.

OUBLIS ET INCOHÉRENCES DU MINISTRE FRANÇOIS BLAIS

VIRGINIE LARIVIÈRE (COLLECTIF POUR UN QUÉBEC SANS PAUVRETÉ) – LA PRESSE+

Vendredi dernier dans La Presse+, le ministre François Blais dressait un bilan positif de l’action de son gouvernement en matière de lutte contre la pauvreté. Quelques rappels et mises au point s’imposent.

Rappelons par exemple les mesures d’austérité appliquées par son gouvernement, qui ont fragilisé le filet de sécurité sociale du Québec. Cela a eu des impacts sur la qualité de vie de la population, en particulier celle des plus pauvres, comme l’a souligné la Protectrice du citoyen.

Rappelons également que le ministre Blais est le principal artisan de la réforme la plus disciplinaire jamais adoptée dans l’histoire de l’aide sociale au Québec, une réforme qui revoit à la baisse le «barème plancher» à l’aide sociale.

Pour lire la suite…

Calcul des pensions alimentaires à l’aide sociale: le député Schneeberger veut corriger cette injustice

LA NOUVELLE UNION


Le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, a demandé au ministre de mettre fin à la prise en compte des pensions alimentaires dans le calcul de l’aide sociale. «Le ministre refuse toutefois de faire le changement avant la fin de la présente session parlementaire. Moi, je veux corriger cette injustice une fois pour toutes», tranche le porte-parole caquiste en emploi et solidarité sociale.

La CAQ réclame d’exclure complètement les pensions alimentaires pour enfants du calcul des prestations d’aide sociale, dans le cadre de l’étude du projet de loi 173 visant principalement à instaurer un revenu de base pour des personnes qui présentent des contraintes sévères à l’emploi. Cette mesure touche plus de 8000 ménages prestataires, en majorité des femmes monoparentales, et ce sont les besoins essentiels des jeunes qui en souffrent.

Pour lire la suite…

Pensions alimentaires: Blais d’accord pour corriger une injustice

JEAN-MARC SALVETLE SOLEIL


Photothèque Le Soleil

Le ministre François Blais s’engage à corriger d’ici la fin de la législature une «injustice» sociale dénoncée à l’unanimité par l’Assemblée nationale en 2012. À la corriger en partie, du moins. Elle concerne les mères de famille monoparentale.

À l’Assemblée nationale, mardi, le caquiste Sébastien Schneeberger a exposé une situation qu’il juge inique. Il a rappelé que les pensions alimentaires en général ne sont plus considérées comme un revenu imposable depuis 1987, mais qu’elles continuent d’être prises en compte dans le calcul de l’aide sociale.

Le député de Drummond–Bois-Francs a indiqué que «plus de 8000 ménages prestataires de l’aide sociale ont subi une réduction de leurs prestations parce qu’ils touchent une pension alimentaire pour enfant» et que «ces réductions touchent majoritairement des femmes monoparentales voulant simplement subvenir aux besoins de leurs enfants».

Pour lire la suite…

Québec lance un nouvel outil de calcul des pensions alimentaires

AGENCE QMITVA NOUVELLES

Le gouvernement du Québec a lancé lundi un nouvel outil pour permettre aux parents de calculer le coût éventuel d’une pension alimentaire.

Les utilisateurs de l’application peuvent notamment explorer différents scénarios et estimer le coût des pensions selon le revenu des parents, le type de garde ou le nombre d’enfants à charge. Le formulaire à remplir est disponible gratuitement sur le web.

Pour plus de détails…

UNE SÉQUENCE POLITIQUE BÂCLÉE

JEAN-MARC SALVETLE SOLEIL


INFOGRAPHIE LE SOLEIL

DÉCODAGE / Le candidat de Québec solidaire dans Rosemont, l’ancien chroniqueur Vincent Marissal, a raté son entrée en politique en louvoyant sur ses fréquentations partisanes.

L’«homme de gauche», comme il s’est plu à se présenter, a cependant de l’élan et de l’aisance; suffisamment sans doute pour faire son chemin malgré cet épisode. Son arrivée, bien que médiatiquement tonitruante, ne constitue toutefois pas le principal dossier de la semaine. Pas sur le fond, en tout cas.

(…) Certaines vraies mesures de gauche sont systématiquement laissées de côté, car elles n’intéressent pas les médias et sont donc peu susceptibles de rapporter des points politiques. C’est le cas du dossier de l’inclusion des pensions alimentaires dans le calcul des prestations d’aide sociale des mères de famille monoparentale. (…)

Pour lire l’article…

PRÊTS ET BOURSES AMPUTÉS PAR UNE PENSION ALIMENTAIRE: Une «aberration» pour une étudiante monoparentale

DAPHNÉE DION-VIENSJOURNAL DE MONTRÉAL

Photo: Jean-François Desgagnés

«Les prêts et bourses du gouvernement détournent la pension alimentaire de mon fils. C’est 100 $ de moins dans mon épicerie chaque semaine», dénonce Sylvie Côté, étudiante à la maîtrise et mère monoparentale d’un adolescent de 15 ans.
Même si la pension alimentaire n’est pas imposable, elle est considérée comme un revenu dans le calcul des montants accordés aux étudiants par l’aide financière aux études, après une exemption de 1200 $ par enfant à charge.
Une «aberration» qui prive Mme Côté de 5000 $ de bourse par année, a-t-elle calculé. «C’est énorme, lance-t-elle. Pourtant, la pension alimentaire, ça appartient à l’enfant, pas au parent.»

Privée de cette somme, Mme Côté a dû faire plusieurs sacrifices pour poursuivre ses études à temps plein au cours des dernières années.

Pour lire la suite…

Nova Scotia ends child-support clawbacks for parents on income assistance

JON TATTRIECBC NEWS


PHOTO: CBC

The government of Nova Scotia will stop clawing back child-support payments from families on income assistance, the Justice Department announced Thursday.

Members of the Legislative Assembly passed the changes to the Maintenance Enforcement Act in 2016 and proclaimed them into law Thursday. The changes will take effect in August.

Sharon Himmelman welcomed the end to clawbacks and said it would help her budget for things like seasonal clothes and school supplies for her two daughters, ages 10 and six. She had called for such changes, saying the clawbacks made the « extremely difficult » job of raising a healthy family on provincial income assistance even harder.

Pour lire la suite…

BUDGET 2018-2019: UNE AUTRE OCCASION RATÉE DE S’ATTAQUER AU SCANDALE DE LA PAUVRETÉ

COMMUNIQUÉ

Avec son dernier budget avant l’échéance électorale, le gouvernement fait pleuvoir les milliards sur les réseaux de la santé et de l’éducation afin de maquiller son bilan. «Cet effort tardif et insuffisant ne fera pas oublier les années d’austérité et de compressions budgétaires qui ont asphyxié les services publics et les programmes sociaux», lance le porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Serge Petitclerc.

«Pire, le gouvernement va jusqu’à consacrer 2 milliards$ par année au remboursement de la dette en pigeant dans le Fonds des générations, ce qui démontre sa réelle priorité, poursuit Serge Petitclerc. Ces choix budgétaires confirment l’incurie du gouvernement pour qui la lutte à la pauvreté ne représente qu’une lointaine préoccupation. Le budget 2018-2019 recycle des annonces déjà connues et ne réserve aucune surprise pour les personnes en situation de pauvreté du Québec.»

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018