Dossier : Familles recomposées

2d743bc2
RÉSUMÉ DU DOSSIER
Si la FAFMRQ avait d’abord été mise sur pied pour représenter les familles monoparentales, en 1995, elle accueille dans ses rangs les familles recomposées.

« En 2016, 16% des couples résidant avec au moins un enfant de moins de 25 ans
formaient une famille recomposée au Québec (données non présentées). Ainsi, environ une famille biparentale sur 6, soit l’équivalent de près de 132 000 familles avec au moins un enfant de moins de 25 ans, ont rapporté qu’elles étaient constituées d’un conjoint qui n’est pas le parent biologique ou adoptif d’au moins un des enfants avec qui il réside.

Des familles recomposées, la majorité sont «simples», c’est-à-dire que tous les enfants présents au domicile sont nés ou ont été adoptés avant la relation actuelle et sont ceux d’un seul des conjoints. Autrement, dans 4 cas sur 10, les familles recomposées dénombrées sont dites «complexes». En 2016, près de 56 000 familles biparentales avec enfants de moins de 25 ans concernaient des cas de recomposition complexe, cette appellation renvoyant aux familles où l’on dénombre au moins un enfant:
• de l’un des conjoints seulement et au moins un enfant commun au couple;
• de chacun des conjoints, sans enfant de l’union actuelle;
• de chacun des conjoints, ainsi qu’au moins un enfant commun au couple. »
(Quelle famille? Volume 6, No 2 – Juin 2018. Bulletin trimestriel sur les familles et les personnes qui les composent. Direction de la recherche. de l’évaluation et de la statistique du ministère de la Famille.)

LA FAMILLE RECOMPOSÉE: UNE ÉQUIPE À BÂTIR

La FAFMRQ,  aux côtés de l’Université Laval, du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada et du Partenariat de recherche Séparation parentale, recomposition familiale, est fière de compter parmi les collaborateurs à l’origine d’un site Web sur les familles recomposées.

Ce programme s’adresse aux adultes vivant en famille recomposée, ainsi qu’aux intervenants qui les accompagnent. Il s’adresse à tous les couples hétérosexuels ou homosexuels qui recomposent une famille. Même si ces derniers vivent des situations particulières, comme celle de devoir constamment préciser aux institutions publiques que l’enfant a deux mères ou deux pères, les couples homosexuels et hétérosexuels relèvent des défis similaires lorsqu’ils recomposent une famille.
Pour aller sur le site…

CAPSULES VIDÉO
Par ailleurs, l’Association de familles monoparentales et recomposées la Source de Victoriaville, une association membre de la FAFMRQ, a co-réalisé, en collaboration avec d’autres partenaires, une série de capsules vidéos portant le titre: La famille recomposée: une maisonnée à inventer. Au nombre de 10 capsules, ce document présente divers(e)s intervenant(e)s et divers aspects de la vie en famille recomposée.

Épisode 1: L’annonce faite aux enfants
Capsule 1
Capsule 2

Épisode 2: Enfin seuls en tête-à-tête
Capsule 3
Capsule 4

Épisode 3: Quand l’acteur de soutien joue le premier rôle
Capsule 5
Capsule 6

Épisode 4: Parlons de nos sous sans devenir fous
Capsule 7
Capsule 8

Épisode 5: Les réussites en familles recomposées
Capsule 9
Capsule 10

FAMILLES ET FISCALITÉ
Parmi les dossiers sur lesquels travaille la FAFMRQ, on retrouve notamment celui de la fiscalité des familles recomposées. L’ancien Conseil de la famille et de l’enfance avait préparé un document intitulé FAMILLES ET FISCALITÉ EN 26 QUESTIONS dont un chapitre complet était consacré aux familles recomposées.

Publications

© FAFMRQ 2018