Publications › Communiqués

BUDGET 2018: Québec n’a aucune excuse pour continuer à priver des milliers d’enfants de leur pension alimentaire! – 21 mars 2018

De la Coalition contre le détournement des pensions alimentaires pour enfants et du Collectif pour un Québec sans pauvreté

 

Québec, le 21 mars 2018. – Alors que le gouvernement québécois veut profiter de ses surplus budgétaires pour « gâter » les familles avec le prochain budget, plusieurs voix s’élèvent pour le sommer de cesser de priver les enfants les plus pauvres de leur pension alimentaire!
Les pensions alimentaires pour enfants ne sont plus considérées comme un revenu imposable depuis 1997. Pourtant, ces montants continuent d’être pris en compte dans quatre programmes gouvernementaux : l’aide sociale, l’aide financière aux études, les programmes d’aide au logement et l’aide juridique. « Ça fait des années qu’on demande au gouvernement de faire cesser cette injustice », rappelle Lorraine Desjardins, de la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ). « Bien que des exemptions partielles aient été accordées au fil des ans dans certains programmes, des milliers d’enfants, pourtant parmi les plus pauvres, sont encore privés de la pension alimentaire versée en leur nom par l’un des parents », poursuit-elle.

Pour lire la suite du communiqué…

© FAFMRQ 2019