LUTTER CONTRE LA PAUVRETÉ AU TEMPS DES PRÉJUGÉS

Articles

LUTTER CONTRE LA PAUVRETÉ AU TEMPS DES PRÉJUGÉS

Virginie Larivière et Serge Petitclerc, porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté / (Courrier des lecteurs) Journal MÉTRO

Monsieur le Premier ministre,

N’y aurait-il pas, au sein de votre gouvernement, des ministres qui chaussent des souliers dont la pointure est trop grande pour eux? On pense évidemment tout de suite à la ministre de la Condition féminine, qui dit ne pas être féministe, mais aussi au ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, qui n’hésite pas à recourir à des préjugés envers les personnes assistées sociales pour justifier son controversé projet de loi 70.

Le 24 mars, le Collectif pour un Québec sans pauvreté est allé rencontrer le ministre François Blais pour discuter des enjeux entourant le projet de loi 70. Pour mémoire, rappelons que le programme Objectif emploi que ce projet de loi vise à mettre en œuvre marquerait un dangereux glissement au sein du programme d’aide sociale, où la réalisation d’un droit deviendrait conditionnelle à l’exécution d’une obligation, pour certaines catégories de personnes du moins. Rappelons également que la Protectrice du citoyen a émis de sérieuses réserves à son endroit et que la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a jugé son approche (le workfare) contraire aux droits et libertés de la personne.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021