Sentiment de sécurité à l’école chez les adolescents: l’influence du quartier de résidence

Articles

Sentiment de sécurité à l’école chez les adolescents: l’influence du quartier de résidence

logo-observatoire-realites-familiales
Les adolescents en situation de pauvreté ont tendance à ne pas se sentir en sécurité à l’école, ce qui peut avoir des impacts négatifs sur leurs résultats scolaires, leur bien-être et leur santé mentale. Ce sentiment d’insécurité peut découler d’expériences négatives à l’école, comme l’intimidation et le taxage, mais des recherches indiquent qu’il peut aussi être favorisé par les caractéristiques du quartier de résidence.

Cette étude vise à approfondir les connaissances par rapport à l’influence du quartier de résidence sur le sentiment de sécurité à l’école des adolescents qui ont connu la pauvreté à un moment ou à un autre de leur vie.

Les chercheurs se sont basés sur les données de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ). L’ÉLDEQ, qui a débuté en 1998 et se poursuivra jusqu’en 2023, porte sur plusieurs aspects de la vie de 2 120 Québécois. Les chercheurs ont séparé les sujets en quatre groupes selon leur situation de pauvreté entre 5 mois et 13 ans : ceux qui n’avaient jamais connu la pauvreté, ceux qui l’avaient connue dans la petite enfance, ceux qui l’avaient connue tard dans l’enfance et ceux qui l’avaient connue toute leur vie. Les sujets avaient été interrogés sur leur sentiment de sécurité à l’école à l’âge de 13 ans.

© FAFMRQ 2021