La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

Dix ans après l’affaire Lola c. Éric et on attend toujours une réforme complète du droit de la famille!

Actualité |

25 janvier 2023

Montréal, le 25 janvier 2023 – La Fédération des associations des familles monoparentales et recomposées du Québec profite des 10 ans de la cause Lola C. Éric pour demander une vraie réforme complète du droit de la famille.  La FAFMRQ réitère sa position qui est, même après dix ans, plus pertinente que jamais! En effet, « nous attendons toujours qu’il y ait un encadrement juridique pour les conjoints de fait avec enfant » souligne Mme Sylvie Lévesque, directrice générale de la FAFMRQ. En ce sens, la Fédération considère que la deuxième partie de la réforme du droit de la famille est prioritaire.

Pour télécharger le communiqué…

Offre d’emploi : Adjoint.e administratif.ve

Actualité |

18 janvier 2023

QUI SOMMES-NOUS?

Depuis 1974, la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (ci-après nommé « FAFMRQ ») lutte pour l’amélioration des conditions de vie des familles monoparentales et recomposées. Elle regroupe plus de 40 associations membres à travers le Québec. Elle participe activement à divers partenariats de recherche et rédige de nombreuses publications concernant la réalité de ces familles. Elle assure à ses membres un lieu de réflexion et de formation continue et les représente auprès des instances publiques et gouvernementales.

NOUS OFFRONS :

  • Un poste permanent ;
  • Un horaire de 28h par semaine ;
  • Un salaire de 30$/h
  • Flexibilité ;
  • Une conciliation famille-travail-vie personnelle ;
  • Assurances collectives ;
  • Des congés mobiles ;
  • Des congés de maladie ;
  • Régime de retraite ;
  • Et plus encore!

VOS RÔLES ET RESPONSABILITÉS 

Sous la responsabilité de la direction générale, l’adjoint.e administratif.ve assiste et offre un soutien à l’ensemble de l’équipe dans la réalisation de leurs activités quotidiennes. La personne titulaire du poste est ainsi responsable des tâches administratives, autant celles liées à la comptabilité que celles liées à la gouvernance. Ainsi, elle contribue à la bonne gestion de l’organisation. La personne titulaire du poste est plus spécifiquement appelée à :

Soutien administratif

  • Coordonner la logistique des rencontres formelles et informelles, notamment celles avec l’équipe, les partenaires, les membres, le conseil d’administration, etc. ;
  • Assister aux rencontres et procéder à la prise de notes ;
  • Préparer les salles et le matériel nécessaire pour des réunions ou des évènements ;
  • Répondre aux demandes de renseignement d’ordre général ou acheminer ces demandes aux personnes appropriées ;
  • Recevoir, trier et acheminer le courrier interne et externe ;
  • Répondre aux appels qui lui sont attribués et prendre les messages ;
  • Assurer un soutien administratif aux membres de l’équipe (c.-à-d. impressions, photocopies, assemblage de documents, envoi de correspondance, etc.) ;
  • Offrir du support technologique à l’équipe ;
  • Vérifier les stocks de fournitures de bureau et d’entretien et effectuer les commandes et/ou les achats pour leur remplacement ;
  • Voir à la mise à jour de la base de données.

Soutien comptabilité

  • Vérifier l’entrée des factures à payer dans le système comptable ;
  • Préparer et acheminer les factures et faire le suivi des paiements ;
  • Compléter les processus de fin de mois et de fin d’année ;
  • Conserver et classer tous les documents, preuves ou relevés nécessaires à la gestion comptable;
  • Transmettre les feuilles de temps des membres de l’équipe à la direction générale aux moments convenus ;
  • Mettre à jour les dossiers des employés, incluant la gestion et la saisie des changements aux informations personnelles ;
  • Effectuer divers suivis et saisies de données relativement aux assurances collectives, aux cotisations de retraite, aux vacances, aux absences, aux ajustements salariaux, etc. ;
  • Préparer l’audit annuel (régularisation de fin d’année et d’ouverture) ;
  • Produire les rapports financiers et les prévisions budgétaires à l’intention du conseil d’administration.

Soutien à la gouvernance

  • Coordonner la préparation des rencontres avec le conseil d’administration et de l’assemblée générale ;
  • Assister et rédiger les procès-verbaux ;
  • Cataloguer les résolutions dans le registre et archiver de manière sécuritaire les documents officiels du conseil d’administration.

Soutien à la direction

  • Superviser la gestion de l’agenda de la direction générale ;
  • Accompagner la direction générale dans le processus de rédaction des demandes de subvention ;
  • Agir comme personne-ressource et fournir un soutien actif à la directrice générale (c.-à-d. suivis de courriels, préparation de dossier, etc.)

*La personne titulaire du poste peut également être appelée à réaliser toutes autres tâches ou projets connexes.

QUALIFICATIONS REQUISES

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) en administration, bureautique, ou l’équivalent ;
  • Détenir un diplôme d’études collégiales (DEC) ou attestation d’études collégiales (AEC) en comptabilité ou en administration (un atout) ;
  • Deux (2) années d’expérience dans un poste du même type en gestion administrative ou comptable ;
  • Maîtrise avancée du français tant à l’oral qu’à l’écrit ;
  • Maîtrise de la suite Office ;
  • Maîtrise d’un logiciel comptable, tel que QuickBooks ;
  • Connaissance des paies en ligne, tel que Nethris ;
  • Maîtrise de l’anglais (un atout) ;
  • Posséder de l’expérience au sein d’un organisme communautaire.

Pour postuler, c’est ici:

https://viaconseil.hire.trakstar.com/jobs/fk0xjk7?source=

D’UNE ÉLECTION À L’AUTRE, LA LUTTE DOIT SE POURSUIVRE! Bulletin de liaison, Volume 47, No. 2, Octobre 2022

Actualité |

18 octobre 2022

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

D’une élection à l’autre, la lutte doit se poursuivre !

Par Mira Tremblay-Laprise

Union libre et écart de revenus

Par Prisca Benoit

Perception de précarité chez les travailleuses des OCF

Par Maude Gauthier

En couple après une séparation

Par Caroline Robitaille

La violence conjugale et l’analogie des « trois planètes »

Par Simon Lapierre

Mettre les enjeux qui touchent les familles monoparentales et recomposées au coeur de la campagne électorale!

Actualité |

07 septembre 2022

Dans le cadre de la présente campagne électorale, la FAFMRQ et ses membres demandent aux différents partis politiques comment ils comptent améliorer les conditions de vie des familles monoparentales et recomposées du Québec.

#polqc#qc2022#Élections2022

RÉPONSES REÇUES

Réponses du Parti Libéral du Québec

Réponses du Parti Québécois

Réponses de Québec solidaire

GARANTIR L’ACCÈS AU LOGEMENT

VERS UNE RÉFORME COMPLÈTE DU DROIT DE LA FAMILLE

UNE FISCALITÉ MIEUX ADAPTÉE AUX RÉALITÉS DES FAMILLES RECOMPOSÉES

AMÉLIORER LA CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL-ÉTUDES

UN MEILLEUR FINANCEMENT POUR LES ORGANISMES D’ACTION COMMUNAUTAIRE AUTONOME

UN MEILLEUR ACCÈS À LA JUSTICE

DES MESURES EFFICACES POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETÉ

Rapport annuel 2021-2022

Actualité |

11 juin 2022

« En matière de promotion et de défense des droits, on se désole parfois de la modestie de nos gains ou de l’énergie qu’il faut investir pour les obtenir. La FAFMRQ a obtenu certains succès ces dernières années. Évidemment, tout n’est pas gagné et nous devrons poursuivre nos luttes. Mais, il faut bien l’admettre : ces gains ne sont rien d’autre que… les fruits de notre solidarité! »

– Marie-Suzie Weche, présidente sortante de la FAFMRQ

Pour télécharger le rapport d’activité…

PROJET DE LOI 2: DES REGROUPEMENTS FÉMINISTES DÉNONCENT UNE OPPORTUNITÉ RATÉE VERS UNE MEILLEURE COHÉRENCE JUDICIAIRE POUR LES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE

Actualité, Violence conjugale |

03 juin 2022

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 3 juin 2022 – C’est avec grand désarroi que l’Alliance des maisons d’hébergement de 2e étape pour femme et enfants victimes de violence conjugale (Alliance MH2), la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC) ainsi que la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ) questionnent la décision du ministre de la Justice de s’opposer à l’intégration d’une définition claire de la violence conjugale dans la loi réformant le droit de la famille.

Un besoin criant d’une meilleure cohérence judiciaire

Le PL2 est une occasion en or de cristalliser la définition qu’adopte le gouvernement de la violence conjugale dans ses plans d’actions en offrant un levier juridique l’encadrant formellement dans une loi. Or, le ministre Jolin-Barrette préfère aller à contre-courant de près de 30 ans de stratégies gouvernementales visant à clarifier la violence conjugale pour porter des actions concrètes et efficaces en la matière. « Je veux qu’on maintienne une définition large de la violence conjugale afin que ça soit flexible » soulignait-il le 1er juin en commission parlementaire, préférant laisser le libre-arbitre aux juges de déterminer ce qu’est la violence conjugale. Doit-on rappeler au ministre de la Justice que le Comité d’experts qui a formulé les 190 recommandations du rapport Rebâtir la confiance soulignait spécifiquement le besoin de doter nos instances judiciaires de lignes claires en matière de violence conjugale ainsi qu’une formation conséquente des acteurs juridiques? Nous ne pouvons nous contenter d’un travail inachevé en matière d’accompagnement sociojudiciaire des victimes, les changements émanants de Rebâtir la confiance doivent s’étendre au-delà du droit criminel en adressant aussi le droit de la famille et le droit de la jeunesse.

Pour télécharger le communiqué…

L’ACCÈS À UN LOGEMENT ABORDABLE: UN DROIT EN VOIE DE DISPARITION? Bulletin de liaison, Vol. 47, No. 1, Juin 2022

Actualité |

02 juin 2022

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

Mettre le droit au logement au cœur de la campagne électorale

Par Marie-Suzie Weche

Transitions familiales : quand se reloger en rajoute une couche

Par Lorraine Desjardins

L’insécurité résidentielle des mères monoparentales locataires

Par Camille Girard-Marcil

Insalubre, trop cher, trop petit ?

Par Gabrielle Juteau et Philippe Pacault

Pour une politique en habitation au Québec 

Par Céline Magnontier


Bonne lecture !

Pour télécharger le Bulletin…

BONNE NOUVELLE POUR LES ORGANISMES QUI ACCUEILLENT LES FAMILLES MONOPARENTALES ET RECOMPOSÉES!

Québec, le 17 mai 2022 – Cet après-midi, le ministre de la Famille a annoncé, en conférence de presse, les modalités de répartition de l’augmentation des 9,9 millions $ du financement à la mission accordée aux quelque 280 organismes communautaires Famille. « La Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec avait déjà salué cette augmentation du financement des OCF en mars dernier, au moment du dépôt du budget », rappelle Sylvie Lévesque, directrice de la FAFMRQ. « Avec les détails rendus publics aujourd’hui, on apprend que plusieurs de nos organismes membres verront leur financement passer de 130 000 $ à près de 170 000 $ en 2022-2023. D’ici 5 ans, leur financement annuel passera à 185 000 $ », poursuit-elle. 

Pour télécharger le communiqué…

LES FAMILLES CHANGENT, LE DROIT FAMILIAL DOIT CHANGER AUSSI! Bulletin de liaison, Vol. 46, No. 3, Mars 2022

À LIRE, DANS CE NUMÉRO…


UN AUTOMNE CHAUD ET UN HIVER DE FORCE

par Marie-Suzie Weche


PROJET DE LOI No. 2: VIVEMENT UNE RÉFORME DU DROIT DE LA FAMILLE

par Lorraine Desjardins


LES FAMILLES LGBT+ ET LA RÉFORME DU DROIT FAMILIAL

par Mona Greenbaum


METTRE TOUS SES OEUFS DANS LE PANIER DE L’INFORMATION JURIDIQUE

par Dominique Bernier et Emmanuelle Bernheim


L’INTÉRÊT DE L’ENFANT, C’EST D’ABORD DE GRANDIR SANS PAUVRETÉ, SANS PRÉJUGÉS ET SANS VIOLENCE

par Sylvie Lévesque


MINIMUM 18$: UNE COALITION POUR UN SALAIRE DÉCENT

par Virginie Larivière


Pour télécharger le Bulletin…

L’INTÉRÊT DE L’ENFANT, C’EST D’ABORD DE GRANDIR SANS PAUVRETÉ, SANS PRÉJUGÉS ET SANS VIOLENCE!

Sylvie Lévesque, directrice générale de la FAFMRQ, Le Soleil

Dans le mémoire qu’elle a déposé cette semaine, la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec salue le fait que l’intérêt de l’enfant soit au centre de la réforme de la Loi sur la protection de la jeunesse. Toutefois, on aura beau prétendre faire passer l’intérêt de l’enfant avant toute chose, tolérer que des dizaines de milliers d’entre eux vivent dans la grande pauvreté ou habitent un logement insalubre, trop petit et trop cher constitue un manquement grave à la mission de l’État québécois. Encore aujourd’hui, deux familles monoparentales sur dix ne couvrent pas leurs besoins les plus élémentaires au Québec, et ces familles sont surreprésentées dans les dossiers traités par la protection de la jeunesse.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2023