La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

1 AN DE PANDÉMIE ET DE DÉFIS MAJEURS DE CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL-ÉTUDES: IL EST IMPORTANT DE SONDER LES QUÉBÉCOIS.E.S

MONTRÉAL, le 18 mars 2021 – La pandémie de la COVID-19 et les mesures sanitaires mises en place ont amené d’importants bouleversements en matière de conciliation famille-travail-études. Il est donc nécessaire de recenser les défis rencontrés par la population. C’est pourquoi, la Coalition pour la conciliation famille-travail-études (CCFTÉ) met aujourd’hui en ligne un questionnaire permettant aux Québécois-e-s de partager leurs préoccupations et défis.

Pout télécharger le communiqué…

Pour accéder au sondage…

ADOPTION UNANIME DU PROET DE LOI 51: UNE AVANCÉE POUR LES FAMILLES QUÉBÉCOISES!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 Montréal, le 28 octobre 2020 – La Coalition pour la conciliation famille-travail-études se réjouit de l’adoption unanime par les membres de l’Assemblée nationale du projet de loi 51 visant à améliorer la flexibilité du régime québécois d’assurance parentale. Ce projet de loi permettra une meilleure conciliation famille-travail-études des familles québécoises et la Coalition est fière d’avoir contribué significativement aux travaux. 

«Soulignons particulièrement les avancées significatives pour les parents adoptants, les mesures bonifiées en cas de naissances multiples ainsi que l’ajout d’une période de deuil en cas de décès d’un enfant», note Sylvie Lévesque, porte-parole de la Coalition. «Nous saluons également la prolongation des périodes de prestations de maternité et parentales.» 

Pour télécharger le communiqué…

ENSEMBLE… PRENDRE SOIN DE LA VIE, Bulletin Vol. 45, No. 1

BULLETIN DE LIAISON D’OCTOBRE 2020 – VOLUME 45, NO. 1

À lire, dans ce numéro…

La FAFMRQ: toujours solidaire, malgré la distanciation
par Marie-Suzie Weche

Commission Laurent: ensemble… pas à pas… prendre soin de la vie
par Manon Pagette

Contacts parent-enfant en contexte de placement
par Lisa Auger, Karine Poitras et George M. Tarabulsy

Projet de loi no. 51: une amélioration du régime québécois d’assurance parentale
par Ruth Rose

Être considéré.e apte à l’emploi et n’en occuper aucun: quelques explications
par Marie-Josée Dupuis et Diane Gagné

NOTE: Le Bulletin de liaison est publié 3 fois par année. Seuls certains articles du numéro le plus récent sont accessibles sur le site Web. Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT. Il n’en coûte que 20$ par année.

LE PROJET DE LOI VISANT L’AMÉLIORATION DU RQAP: SON ADOPTION EST URGENTE!

Montréal, le 22 septembre 2020 – « Le projet de loi n° 51 apportera plusieurs modifications importantes au RQAP permettant aux familles de mieux vivre l’accueil d’un nouvel enfant », affirme Ruth Rose, rédactrice d’un mémoire signé par 26 groupes de femmes et d’organisations syndicales qui sera présenté à la Commission de l’économie et du travail, aujourd’hui. « Ce projet de loi permettra aux parents adoptants de recevoir le même nombre de semaines de prestations que les parents biologiques. Il est donc urgent d’adopter ce projet de loi cet automne », poursuit-elle.

Pour télécharger le communiqué…

Pour télécharger le résumé du mémoire…

Pour télécharger le mémoire complet…

PROJET DE LOI 56 POUR SOUTENIR LES PERSONNES PROCHES AIDANTES: UN ARC-EN-CIEL POUR LA PROCHE AIDANCE?

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 12 juin 2020 – La Coalition pour la conciliation famille-travail-études accueille positivement le projet de loi 56 qui prévoit la mise en place d’une politique nationale en matière de proche aidance, incluant notamment la création d’un Observatoire et d’un Comité des partenaires.

« Toutefois, on ne peut passer sous silence l’absence de mesures financières suffisantes pour soutenir les structures proposées”, a affirmé Sylvie Lévesque, porte-parole de la Coalition. “Le gouvernement oublie, encore une fois, les enjeux d’appauvrissement et de conciliation famille-travail-études des personnes proches aidantes. Nous notons aussi l’insuffisance des mesures concrètes de soutien par rapport aux services à domicile et de répit”, a-t-elle ajouté.

Pour télécharger le communiqué…

CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL: ENCORE DES EMPLOYEURS NON ACCOMMODANTS

Isabelle DubéLa Presse

PHOTO GETTY IMAGES

Au moment où le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, rappelle que le calendrier scolaire n’est pas fini et que François Legault demande la collaboration des parents, un sondage révèle que plus du quart des Québécois n’ont pas d’accommodements de la part de leur employeur pour concilier famille, travail ou études.

Le sondage réalisé par la Coalition pour la conciliation famille-travail-études visait à vérifier si les employeurs proposent des mesures qui facilitent la vie des familles québécoises pendant la crise de la COVID-19.

Si 63 % des répondants ont affirmé que leur gestionnaire ou leur établissement d’enseignement avait proposé des solutions aidantes, 26 % n’ont eu droit à aucune mesure.

Pour lire l’article..

Conciliation famille-travail-études et confinement: tirer des leçons de la crise!

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 15 mai 2020- En cette Journée internationale des familles, la Coalition pour la conciliation famille-travail-études dévoile les grandes lignes des résultats de son questionnaire réalisé entre le 14 et le 23 avril derniers. Plus de 600 personnes provenant d’un peu partout à travers la province ont exprimé leurs préoccupations et défis en termes de conciliation en période de COVID-19. Selon les personnes répondantes, «plus du tiers d’entre elles n’ont pas bénéficié d’accommodements afin de concilier le travail, la famille, les études et la proche aidance. Sans mesures structurantes offertes par l’employeurs, ces dernières ont dû réorganiser complètement leur structure familiale à l’aide de mesures individuelles», a expliqué Sylvie Lévesque, porte-parole de la Coalition. De ces personnes, une majorité aurait souhaité davantage de souplesse au niveau de l’horaire et du rendement demandé et de la réduction du temps de travail sans pénalité.

Télécharger le communiqué

Télécharger les faits saillants du questionnaire

Projet de loi sur l’assurance parentale : des avancées !

Montréal, le 28 novembre 2019. La Coalition pour la conciliation famille-travail-études accueille favorablement le dépôt du projet de Loi 51 — Loi visant principalement à améliorer la flexibilité du régime d’assurance parentale afin de favoriser la conciliation famille-travail. 

Selon Gabrielle Pitre, porte-parole de la Coalition : « le ministre du Travail, M. Jean Boulet, a ouvert un dialogue significatif visant à modifier plusieurs mesures du Régime au bénéfice des familles québécoises. Soulignons notamment la bonification des semaines de prestations pour les parents adoptants et dans le cas de grossesses ou d’adoptions multiples. L’allongement des périodes où il sera possible de bénéficier des prestations de maternité et parentales ajoute à la flexibilité du régime. »

Pour télécharger le communiqué…

Surplus à Québec: les parents d’abord

DENIS LESSARDLA PRESSE

PHOTO ERICK LABBÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

(Québec) Le gouvernement Legault compte profiter des surplus importants pour remplir plusieurs promesses électorales dès cet automne, a appris notre chef de bureau à Québec. Sur la table, la fin de la contribution additionnelle modulée sur le revenu au service de garde, la bonification de l’allocation familiale et l’accélération de l’harmonisation des taxes scolaires.

Pas de baisse générale des impôts à l’horizon, mais les contribuables et les parents qui attendent un peu d’oxygène ont raison d’espérer : le gouvernement Legault compte utiliser au cours des prochains mois les surplus importants qu’il encaisse pour accélérer la réalisation des promesses électorales de la CAQ.

La synthèse de l’état des finances publiques, cet automne encore, sera l’occasion pour le ministre des Finances d’y aller de plusieurs annonces fiscales. Le point sur les finances publiques sera probablement rendu public début novembre, à temps pour que des mesures décidées puissent être appliquées dès janvier 2020.

Pour lire la suite…

L’ajout de congés pour les pères n’est pas une priorité à la CAQ

GENEVIÈVE LAJOIEJOURNAL DE QUÉBEC

PHOTO SIMON CLARK

N’en déplaise à Québec solidaire, l’ajout de trois semaines de congés payés réservés exclusivement aux nouveaux papas n’est pas la voie privilégiée par le ministre Jean Boulet pour bonifier le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). 

Le gouvernement Legault a la ferme intention de respecter son engagement de baisser de 6% dès 2020 les cotisations payées par les travailleurs et employeurs au RQAP, qui affiche des surplus records cette année. 

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021