La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

MONOPARENTALITÉ ET RECOMPOSITION: DES RÉALITÉS EN PLEINE ÉVOLUTION! – Bulletin de liaison, Volume 46, No 1, Juin 2021

Dans ce numéro…

Des promesses de l’été aux rendez-vous de l’automne  p. 2

Par Marie-Suzie Weche

Expériences de la monoparentalité dans la région de Montréal p. 3

Par Sarah-Maude Beauregard

La mixité sociale dans les quartiers gentrifiés  p. 5

Par Annabelle Berthiaume

La coparentalité dans les couples recomposés  p. 7

Par Marion Adamiste

Du nouveau au Régime québécois d’assurance parentale  p. 9

Par Sophie Mathieu

SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS À L’ENFANCE:  UNE VÉRITABLE ÉGALITÉ DES CHANCES POUR TOUS LES ENFANTS DU QUÉBEC !

Mémoire présenté au ministère de la Famille par la

Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ)

dans le cadre de la consultation sur les services de garde éducatifs à l’enfance

Mai 2021

Pour télécharger le mémoire en format PDF…

COMMISSION LAURENT: SE DONNER LES VÉRITABLES MOYENS DE DEVENIR UNE SOCIÉTÉ BIENVEILLANTE POUR TOUS LES ENFANTS!

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 3 mai 2021 – La Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ) accueille très favorablement les conclusions du Rapport de la Commission sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse publié aujourd’hui. « La FAFMRQ se réjouit que la Commission souligne l’importance de reconnaitre l’expertise et le rôle privilégié que jouent les organismes qui accueillent les familles au quotidien, grâce notamment au lien de confiance établi avec elles. D’ailleurs, le rapport réitère sa recommandation d’accorder un financement de 200 000 $ par année aux organismes communautaires Famille, dont ceux qui accueillent des familles monoparentales et recomposées », souligne Sylvie Lévesque, directrice générale de la Fédération. « De plus, l’idée maitresse au cœur du Rapport de créer une société bienveillante est particulièrement intéressante, mais encore faudra-t-il que le Québec s’en donne les moyens véritables. À ce titre, la FAFMRQ souhaite fortement que cette vision se traduise dans les actions gouvernementales, notamment dans la prochaine réforme de la Loi sur la protection de la jeunesse annoncée par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux », poursuit-elle.

Pour télécharger le communiqué…

WEBINAIRE: RÉSULTATS DE LA RECHERCHE SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LE MOUVEMENT DE L’ACA – 25 novembre 2020

Auteur(s) :Mylène Fauvel, Yanick Noiseux, Léa Coget (Collaboratrices: L. Binhas, L. Desjardins, C. Métivier)

Le 25 novembre 2020, les chercheur·e·s du GIREPS, Mylène Fauvel et Yanick Noiseux présentaient les résultats d’une recherche partenariale portant sur les conditions de travail dans le mouvement de l’action communautaire autonome et les pratiques de gestion qui y sont associées sont maintenant disponibles. Cette recherche a été effectuée en collaboration par le GIREPS, la FAFMRQ, le RQ-ACA, le CSMO-ESAC et Au Bas de l’Échelle.

Quoi : Les enjeux suivants y étaient abordés :

  • La précarité des conditions de travail
  • La multiplication des statuts d’emploi
  • La flexibilité et l’autonomie au travail
  • Le rapport à la vocation et l’attachement aux valeurs et aux pratiques du mouvement de l’action communautaire autonome.

Consultez le rapport de recherche ici

ENSEMBLE… PRENDRE SOIN DE LA VIE, Bulletin Vol. 45, No. 1

BULLETIN DE LIAISON D’OCTOBRE 2020 – VOLUME 45, NO. 1

À lire, dans ce numéro…

La FAFMRQ: toujours solidaire, malgré la distanciation
par Marie-Suzie Weche

Commission Laurent: ensemble… pas à pas… prendre soin de la vie
par Manon Pagette

Contacts parent-enfant en contexte de placement
par Lisa Auger, Karine Poitras et George M. Tarabulsy

Projet de loi no. 51: une amélioration du régime québécois d’assurance parentale
par Ruth Rose

Être considéré.e apte à l’emploi et n’en occuper aucun: quelques explications
par Marie-Josée Dupuis et Diane Gagné

NOTE: Le Bulletin de liaison est publié 3 fois par année. Seuls certains articles du numéro le plus récent sont accessibles sur le site Web. Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT. Il n’en coûte que 20$ par année.

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE: LES ARCS-EN-CIEL NE SUFFISENT PAS!

FAFMRQLE SOLEIL

Photothèque Le Soleil

POINT DE VUE / Les arcs-en-ciel qui décorent les fenêtres un peu partout au Québec ne suffiront pas à garantir que «ça va bien aller» pour des milliers de familles en difficulté. 

Si la plupart des familles ont eu leur lot de défis à relever depuis le début de la crise sanitaire, celles qui venaient de vivre une séparation, qui étaient le théâtre de violence familiale ou conjugale ou qui vivaient déjà une grande insécurité financière ont vu leurs problèmes augmenter de façon importante. 

Pour lire la lettre ouverte…

27 ORGANISATIONS SOCIALES DEMANDENT À QUÉBEC UN GRANDE CHANTIER DE LOGEMENTS SOCIAUX

MONTRÉAL, le 20 mai 2020 /CNW Telbec/ – Au moment où la pandémie affecte cruellement les ménages mal-logés, 27 organisations sociales, syndicales, féministes, communautaires et autochtones joignent leur voix au Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et demandent que le développement massif de logements sociaux et communautaires soit inscrit dans l’énoncé économique du gouvernement caquiste de François Legault, prévu autour du 24 juin. Selon ces organisations, la crise sanitaire et la crise économique prévisible viennent dangereusement aggraver la crise du logement présente dans plusieurs villes.

Selon les regroupements, le logement étant un déterminant de la santé, la pandémie a mis en évidence les limites du marché locatif privé pour répondre au besoin fondamental de se loger : « Quand on perd la moitié de son revenu ou que nos dépenses d’épicerie augmentent drastiquement, le prix élevé du loyer devient un problème encore plus criant. La maladie a aussi tendance à se répandre plus facilement dans des milieux surpeuplés où l’équilibre sanitaire est déjà fragile ».

Pour lire le communiqué…

PENSER L’APRÈS PANDÉMIE POUR LES FAMILLES MONOPARENTALES ET RECOMPOSÉES

Marie-Suzie Weche, présidente de la FAFMRQLe Soleil

123RF

POINT DE VUE / Bien avant que le monde ne bascule dans la pandémie et l’urgence sanitaire, les organismes qui accueillent des familles monoparentales et recomposées connaissaient déjà une grande précarité. Or, depuis que le Québec s’est mis sur «pause», la situation, on s’en doute, ne s’est pas améliorée, ni pour les familles qui vivent des transitions familiales ni pour les organismes qui les accompagnent.

Pour lire la suite…

POUR LE DROIT DES ENFANTS DE VIVRE SANS PAUVRETÉ, SANS PRÉJUGÉ ET SANS VIOLENCE, Bulletin Vol. 44, No. 3

BULLETIN DE LIAISON DE MARS 2020 – VOLUME 44, NO. 3

À lire dans ce numéro…

Être une famille monoparentale issue de l’immigration
Par Marie-Suzie Weche

Le droit des enfants de vivre sans pauvreté, sans préjugé et sans violence
Par Lorraine Desjardins

Sur la réforme des mères déviantes: Les représentations de la maternité dans la jurisprudence de la Chambre de la jeunesse, entre différenciation et responsabilité
Par Emmanuelle Bernheim et Delphine Gauthier-Boiteau

Analyse des décisions en matière de violence conjugale devant la Cour supérieur du Québec: Un rapport de recherche qui soulève d’importantes questions
Par Dominique Bernier et Manon Monastesse

Les femmes monoparentales et les premières années de l’aide sociale
Par Olivier Ducharme

NOTE: Le Bulletin de liaison est publié 3 fois par année. Seuls certains articles du numéro le plus récent sont accessibles sur le site Web. Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de remplir le FORMULAIRE D’ABONNEMENT. Il n’en coûte que 20$ par année.

LE NOMBRE D’ENFANTS VIVANT DANS LA PAUVRETÉ AU CANADA SERAIT « ENCORE BIEN TROP ÉLEVÉ »

Actualité, Lutte à la pauvreté |

14 janvier 2020

RADIO CANADA

Photo : Social Planning Toronto

Trente ans après la résolution de la Chambre des communes de sortir tous les enfants canadiens de la pauvreté pour l’année 2000, le Canada est loin du compte avec encore 1,35 million d’enfants vivant dans la précarité, selon une étude de l’organisme Campagne 2000.

D’après ce réseau pancanadien, qui compte plus de 120 organismes, les outils gouvernementaux d’évaluation de la pauvreté sous-estiment de façon significative le taux de pauvreté.

Ainsi, selon l’outil utilisé par le gouvernement dans le cadre de la récente Loi sur la réduction de la pauvreté, il y avait, en 2017, environ 622 000 enfants vivant sous le seuil de la pauvreté, soit 278 000 de moins qu’en 2015.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021