La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

RAPPORT ANNUEL 2019-2020

Actualité, Outils |

25 septembre 2020

Le 24 septembre dernier, la FAFMRQ tenait sont assemblée générale annuelle. L’un des éléments marquants de ce moment de la vie démocratique de la Fédération était évidemment la présentation du rapport annuel. Le voici!

Pour télécharger le document…

LE PROJET DE LOI VISANT L’AMÉLIORATION DU RQAP: SON ADOPTION EST URGENTE!

Montréal, le 22 septembre 2020 – « Le projet de loi n° 51 apportera plusieurs modifications importantes au RQAP permettant aux familles de mieux vivre l’accueil d’un nouvel enfant », affirme Ruth Rose, rédactrice d’un mémoire signé par 26 groupes de femmes et d’organisations syndicales qui sera présenté à la Commission de l’économie et du travail, aujourd’hui. « Ce projet de loi permettra aux parents adoptants de recevoir le même nombre de semaines de prestations que les parents biologiques. Il est donc urgent d’adopter ce projet de loi cet automne », poursuit-elle.

Pour télécharger le communiqué…

Pour télécharger le résumé du mémoire…

Pour télécharger le mémoire complet…

UN MEILLEUR ACCÈS POUR LES PARENTS AU SERVICE ADMINISTRATIF DE RAJUSTEMENT DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS

QUÉBEC, le 18 juin 2020 /CNW Telbec/ – La ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, annonce une importante baisse de tarif du Service administratif de rajustement des pensions alimentaires (SARPA). À partir du 3 juillet 2020, le tarif passera de 292 $ à 50 $. Certains critères d’admissibilité seront également revus pour élargir la portée du service. Par ces modifications, le gouvernement du Québec rend le SARPA applicable à plus de situations, améliorant ainsi l’accès aux services de justice. Cela contribuera aussi à diminuer le nombre de dossiers qui doivent faire appel au tribunal. Il s’agit d’un geste important s’ajoutant aux nombreuses actions que pose notre gouvernement en vue de rendre la justice plus accessible et plus efficace.

Désormais, le SARPA pourra notamment être utilisé pour demander un rajustement en raison d’une diminution de revenus volontaire. Les deux parents devront cependant s’entendre sur le montant de la baisse de revenu.

Pour lire le communiqué…

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE: LES ARCS-EN-CIEL NE SUFFISENT PAS!

FAFMRQLE SOLEIL

Photothèque Le Soleil

POINT DE VUE / Les arcs-en-ciel qui décorent les fenêtres un peu partout au Québec ne suffiront pas à garantir que «ça va bien aller» pour des milliers de familles en difficulté. 

Si la plupart des familles ont eu leur lot de défis à relever depuis le début de la crise sanitaire, celles qui venaient de vivre une séparation, qui étaient le théâtre de violence familiale ou conjugale ou qui vivaient déjà une grande insécurité financière ont vu leurs problèmes augmenter de façon importante. 

Pour lire la lettre ouverte…

PROJET DE LOI 56 POUR SOUTENIR LES PERSONNES PROCHES AIDANTES: UN ARC-EN-CIEL POUR LA PROCHE AIDANCE?

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 12 juin 2020 – La Coalition pour la conciliation famille-travail-études accueille positivement le projet de loi 56 qui prévoit la mise en place d’une politique nationale en matière de proche aidance, incluant notamment la création d’un Observatoire et d’un Comité des partenaires.

« Toutefois, on ne peut passer sous silence l’absence de mesures financières suffisantes pour soutenir les structures proposées”, a affirmé Sylvie Lévesque, porte-parole de la Coalition. “Le gouvernement oublie, encore une fois, les enjeux d’appauvrissement et de conciliation famille-travail-études des personnes proches aidantes. Nous notons aussi l’insuffisance des mesures concrètes de soutien par rapport aux services à domicile et de répit”, a-t-elle ajouté.

Pour télécharger le communiqué…

M. LEGAULT, PLUS QUE DES REMERCIEMENTS: CAP VERS UNE SOCIÉTÉ PLUS ÉGALITAIRE!

Collectif d’auteures (Le G13)Le Droit

Photothèque Le Soleil

POINT DE VUE / Le gouvernement – représenté par une délégation de 14 hommes et quatre femmes – est à dessiner la relance économique. Bien qu’un certain retour à la normale soit souhaité, espérons que nous tirerons des leçons de cette crise.

Bien des belles promesses, d’éloquents remerciements et de beaux discours ont été prononcés par nos leaders et dirigeants. Des applaudissements même! Pourtant, si on mesure la valeur d’une société au traitement qu’elle réserve à ses plus démuniEs, reconnaissons d’emblée que la crise a mis en lumière les failles du système et les changements urgents qui s’imposent. 

Pour lire l’article…

Aide juridique: les seuils d’admissibilité arrimés au salaire minimum

Actualité, Aide juridique |

31 mai 2020

La Presse canadienneL’ACTUALITÉ

Alors que les seuils d’admissibilité à l’aide juridique ont été rehaussés dimanche, plusieurs organismes demandent au gouvernement d’en faire plus pour améliorer l’accès à ce programme, qui s’avérera selon eux d’autant plus fondamental face aux répercussions économiques de la pandémie.

Comme tous les 31 mai, les barèmes d’admissibilité à l’aide juridique, qui varient selon la situation familiale et financière du justiciable, ont été arrimés au nouveau salaire minimun.

Ainsi, pour avoir accès gratuitement aux services d’un avocat, le revenu maximal d’une personne seule est passé de 22,750 à 23,842$ par année. Et sous le volet contributif du régime, une personne seule gagnant moins de 33,304$ peut demander à être représentée moyennant des frais de 100 à 800$.

Pour lire l’article…

27 ORGANISATIONS SOCIALES DEMANDENT À QUÉBEC UN GRANDE CHANTIER DE LOGEMENTS SOCIAUX

MONTRÉAL, le 20 mai 2020 /CNW Telbec/ – Au moment où la pandémie affecte cruellement les ménages mal-logés, 27 organisations sociales, syndicales, féministes, communautaires et autochtones joignent leur voix au Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et demandent que le développement massif de logements sociaux et communautaires soit inscrit dans l’énoncé économique du gouvernement caquiste de François Legault, prévu autour du 24 juin. Selon ces organisations, la crise sanitaire et la crise économique prévisible viennent dangereusement aggraver la crise du logement présente dans plusieurs villes.

Selon les regroupements, le logement étant un déterminant de la santé, la pandémie a mis en évidence les limites du marché locatif privé pour répondre au besoin fondamental de se loger : « Quand on perd la moitié de son revenu ou que nos dépenses d’épicerie augmentent drastiquement, le prix élevé du loyer devient un problème encore plus criant. La maladie a aussi tendance à se répandre plus facilement dans des milieux surpeuplés où l’équilibre sanitaire est déjà fragile ».

Pour lire le communiqué…

CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL: ENCORE DES EMPLOYEURS NON ACCOMMODANTS

Isabelle DubéLa Presse

PHOTO GETTY IMAGES

Au moment où le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, rappelle que le calendrier scolaire n’est pas fini et que François Legault demande la collaboration des parents, un sondage révèle que plus du quart des Québécois n’ont pas d’accommodements de la part de leur employeur pour concilier famille, travail ou études.

Le sondage réalisé par la Coalition pour la conciliation famille-travail-études visait à vérifier si les employeurs proposent des mesures qui facilitent la vie des familles québécoises pendant la crise de la COVID-19.

Si 63 % des répondants ont affirmé que leur gestionnaire ou leur établissement d’enseignement avait proposé des solutions aidantes, 26 % n’ont eu droit à aucune mesure.

Pour lire l’article..

© FAFMRQ 2021